Home > Accueil > À propos de nous > Salle de presse > Communiqués de presse > EDC accorde un financement de 100 millions de dollars américains à la société indienne Tata Motors en vue de stimuler l’approvisionnement canadien

EDC accorde un financement de 100 millions de dollars américains à la société indienne Tata Motors en vue de stimuler l’approvisionnement canadien

​(OTTAWA) – Le 13 février 2012

Exportation et développement Canada (EDC) a annoncé aujourd’hui qu’elle accordait un financement de 100 millions de dollars américains à la société indienne Tata Motors Limited (TML) afin d’aider les entreprises canadiennes désireuses d’accéder à la grande famille des fournisseurs de TML.

Ce prêt d’EDC fait partie d’un mécanisme syndiqué de financement de 500 millions de dollars américains, applicable aux frais généraux de l’entreprise.

« Concrètement, l’octroi de ce financement vise à renforcer la complémentarité des compétences canadiennes dans le secteur des pièces d’automobile, et de la demande sans cesse croissante sur le marché indien. D’une certaine manière, EDC et Tata Motors pourraient devenir les deux piliers du pont que l’on souhaite jeter entre les deux pays », a déclaré Pierre Gignac, premier vice-président, Assurances, d’EDC à l’occasion de la tournée qu’il a effectuée cette semaine des établissements de Tata et d’autres clients indiens à Mumbai, Bangalore et New Delhi.

La décision d’EDC de participer à ce mécanisme de crédit fait partie de sa stratégie d’engagement continu auprès du Groupe Tata et est inspirée des succès obtenus par des mécanismes semblables accordés à d’autres sociétés membres du Groupe Tata, dont Tata Communications.

EDC et TML collaboreront dans le cadre d'une série de missions de jumelage. La première de ces missions coïncidera avec le Salon de l’auto de New Delhi en janvier 2012. EDC recensera, en consultation directe avec TML, les entreprises canadiennes qui semblent le plus capables de répondre aux besoins actuels et futurs de cette dernière et les invitera à participer à cette mission de jumelage commercial.

« Ce financement relève du volet développement du mandat d’EDC par lequel la Société cherche à créer une valeur véritable pour les entreprises canadiennes en leur procurant des occasions de rencontrer les responsables des approvisionnements de sociétés étrangères auxquelles la Société prête de l’argent, a ajouté M. Gignac. Notre expérience nous a appris que les entreprises canadiennes arrivent très bien à obtenir des contrats lorsqu’on leur en donne la possibilité. »

« Ce financement mènera directement à de nouveaux débouchés pour des fabricants canadiens et à une prospérité accrue pour le Canada », a fait remarquer l’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, qui a rencontré TML lors de son passage en Inde dans le cadre d’une mission commerciale en novembre. « Les fabricants d’automobiles canadiens tireront grand profit de ces liens plus serrés avec l’économie indienne florissante. »

La State Bank of India est la principale banque participant à cette facilité de crédit.

Depuis quelques années, la croissance du marché indien de l’automobile est à la hauteur de la croissance explosive de l’économie nationale et de la classe moyenne indienne. En 2010 seulement, la croissance du secteur de l’automobile a été de 26 % par rapport à l’année précédente et les ventes de voitures ont bondi de 30 % au cours de la même période. À plus long terme, le faible taux de propriétaires de véhicules de l’Inde, qui s’établit approximativement à 14 véhicules par millier d’habitants comparativement à une moyenne mondiale de 120, démontre qu’il existe dans le pays un très fort potentiel de croissance soutenue.

Les entreprises canadiennes désireuses de prendre de l’expansion en Inde bénéficieront aussi de la libéralisation de la politique économique indienne qui facilite l’investissement étranger.

La valeur des échanges bilatéraux entre le Canada et l’Inde s’est chiffrée à 4,2 milliards de dollars canadiens en 2010. Elle était de 3,6 milliards de dollars canadiens en 2006. La plus grande partie de cette augmentation vient des légumineuses, de la joaillerie, des textiles, des pâtes et papiers et des minéraux.

EDC a des bureaux permanents à Mumbai et à New Delhi, et en 2010, elle a facilité les exportations de 320 entreprises canadiennes atteignant une valeur de plus d’1,75 milliard de dollars canadiens.

Organisme de crédit à l’exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés étrangers. Les connaissances et les partenariats d’EDC sont utilisés par plus de 8 200 entreprises canadiennes et leur clientèle mondiale sur plus de 200 marchés partout dans le monde chaque année. EDC est financièrement autonome et est un chef de file reconnu dans la publication de rapports financiers et d’analyses économiques.

-30-

Porte-parole

Phil Taylor
Exportation et développement Canada
(613) 598-2904
ptaylor@edc.ca
 

 

Personne-ressource pour les médias en Inde

Vijendra Gairola
Représentant en chef, Mumbai
Tél. : +91 22 6749 4492
Blackberry : vgairola@edc.ca

Rapport annuel

Nouveau cap pour le commerce : Rapport annuel 2013

Pour tout savoir sur notre performance : indicateurs et faits saillants.