Études de cas

Nous collaborons avec des universités canadiennes à la rédaction d’études de cas consacrées à des exportateurs canadiens. Ces études de cas peuvent être utilisées comme matériel pédagogique par les facultés de commerce ou encore servir d’outils de promotion de programmes de spécialisation universitaires ou de matériel pour des concours d'études de cas.

L’accès aux études de cas est réservé aux professeurs, qui pourront vous renseigner sur la façon d’y accéder. Les professeurs sont invités à commander des études de cas par courriel (community@edc.ca) en précisant celles qu’ils souhaitent se procurer à fins pédagogiques et en donnant une brève description du cours et du niveau des étudiants.

Études de cas et notes didactiques

1. Teqswitch Inc. : Entreprise de Buenos Aires

Auteurs : Christina A. Cavanagh et Ken Mark
Richard Ivey School of Business*


Deux ingénieurs ont mis sur pied Teqswitch Inc., société spécialisée dans la conception et la production de matériel de réseau à capacité accrue. Cinq ans après sa création, la société compte un effectif de 120 employés réparti entre le Canada, l’Angleterre et l’Australie; et son chiffre d’affaires s’élève à des dizaines de millions de dollars. Après avoir décidé de prendre de l’expansion en Amérique latine, elle s’est alliée à la société argentine Unitas afin de mettre sur pied une coentreprise de 15 millions de dollars spécialisée dans la vente de composants. Teqswitch a ouvert un bureau à Buenos Aires et collabore avec Unitas à la formation de préposés aux ventes et à l’élaboration de processus d’affaires. Tandis que Teqswitch s’apprête à procéder au lancement d'une nouvelle génération de produits, son vice-président international est informé de la décision d’Unitas de mettre un terme à l’accord de partenariat. Il doit déterminer les causes de cet échec.

Sujets : coentreprise, gestion des relations, gestion des relations interculturelles
Secteurs : communications et matériel électronique
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : juin 2002

2. Extreme CCTV

Auteurs : Stewart Thornhill et Ken Mark
Richard Ivey School of Business*

Extreme CCTV, entreprise en démarrage qui se spécialise dans la production de matériel de télévision en circuit fermé, envisage de se porter acquéreur de l'un de ses partenaires pour la distribution, à savoir Derwent Systems Ltd., grand fabricant européen d’illuminateurs infrarouges. Les deux sociétés ont fait preuve d’efficacité dans la promotion des produits de leur partenaire sur leurs marchés respectifs, mais le fondateur de Derwent souhaite maintenant partir à la retraite. Après son départ, Extreme CCTV ne sera plus autorisée à vendre en Amérique du Nord les produits complémentaires de Derwent et elle devra trouver une autre façon de distribuer ses propres produits sur le marché européen. Le président et fondateur d’Extreme CCTV doit décider d’aller de l’avant ou non avec l’acquisition de Derwent Systems Ltd. et définir la stratégie de gestion des deux sociétés, tout en préparant un premier appel public à l'épargne.

Sujets : stratégie d’entreprise, regroupement d’entreprises, croissance
Secteurs : matériel de télécommunications
Recommandée pour : étudiants de premier cycle – commerce / au MBA
Date de publication : octobre 2002

3. Omega Air Charters : Problèmes en Azerbaïdjan

Auteurs : Gerard Sejits, Simon Taggar et Ken Mark
Richard Ivey School of Business*

Le transporteur aérien Omega Air Charters, dont le rayonnement est mondial, est au service du secteur des mines. En vertu du contrat qu’il a négocié avec un groupe de sociétés minières d’Europe, Omega Air est tenu de fournir des services de transport aérien en Azerbaïdjan, ex-république de l’Union soviétique. D’après l’entente qu’elle a conclue avec ce pays, la société doit recruter des pilotes et des ingénieurs azerbaïdjanais, alors que ceux-ci sont mécontents que les avions occidentaux d’une société occidentale sillonnent l’espace aérien de leur pays. Le premier vice-président doit régler la question et gagner la confiance des pilotes et des ingénieurs, car le succès du projet est en jeu.

Sujets : gestion des relations interculturelles, perfectionnement professionnel, femmes gestionnaires, comportements de gestionnaires
Secteurs : transports
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : février 2003

4. Projet Antamina d’exploitation d’un gisement de cuivre et de zinc : Assurance risques politiques

Auteur : Stephen Sapp
Richard Ivey School of Business*

Compania Minera Antamina S.A. est un consortium constitué de trois grandes sociétés minières canadiennes qui a été mis sur pied en vue de l'exploitation d'un très important gisement de cuivre et de zinc dans le Centre-Nord du Pérou. Le projet de mise en valeur et d'exploitation de ce gisement requiert un financement de quelque deux milliards de dollars américains. Le comité des finances doit déterminer les meilleurs moyens de mobiliser les fonds requis : prêts garantis par les promoteurs ou financement de projet. Les coûts et avantages diffèrent selon les solutions envisagées, car le projet comporte à la fois des risques commerciaux et des risques politiques à l’égard desquels le degré d’exposition diffère selon les parties prenantes.

Sujets : finances, finances internationales, analyse des risques, contexte politique
Secteurs : industries extractives (mines)
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : février 2003

5. Research in Motion : Acquisition de Slangsoft

Auteurs : Rod E. White et Ken Mark
Richard Ivey School of Business*

Research in Motion est un fournisseur de solutions sans fil intégrées. Le directeur des alliances stratégiques est enthousiaste à l’idée de mener à terme la première acquisition d’importance de la société. Sa présentation devant la haute direction a été couronnée de succès, et la société a accepté de donner le feu vert à cette acquisition. Il doit rencontrer le chef de la direction pour lui faire signer la lettre d’intention et présenter l’offre d’achat à Slangsoft.

Sujets : gestion de crise, gestion de projet, alliances stratégiques
Secteurs : communications mobiles sans fil
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : mai 2003

6. Metafix : Accès au marché international

Auteurs : Stewart Thornhill et Ken Mark
Richard Ivey School of Business*

Metafix est une petite société spécialisée dans la vente d'équipement de récupération de l’argent dans le secteur du traitement des photos. La société a du succès dans les segments de l’équipement de radiologie médicale et du matériel pour mini-laboratoires, grâce à l’adaptation de son équipement pour chacun de ces segments et à l’établissement d’une base de données regroupant de l’information sur ses milliers de clients. Le président de Metafix envisage d’étendre ses activités sur le marché américain des laboratoires photographiques. Il doit définir un barème tarifaire ainsi qu’une stratégie de gestion des relations avec les nouveaux clients.

Sujets : expansion, changement de stratégie
Secteurs : produits chimiques et produits d’alliage
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : mai 2003

7. Exporter au Ghana

Auteurs : David J. Sharp, Ken Mark
Richard Ivey School of Business*

Un agent d'évaluation des prêts examine une transaction potentielle d'Exportation et développement Canada qui porte sur l'exportation de machines remises à neuf utilisées en foresterie. Il doit décider si EDC peut accorder des prêts à une firme étrangère qui voudrait acheter ces machines d’un fournisseur canadien. Questions à l'étude : risque lié aux transactions internationales et rôle d'un organisme de développement des exportations pour ce qui est de faciliter les exportations d’un pays.

Sujets : comptabilité, entrepreneuriat, commerce international
Secteurs : foresterie
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : janvier 2005

8. Mariner Products : La politique liée au pouvoir – gestion des sociétés affiliées à l’étranger

Préparé par : Exportation et développement Canada

Simulation de cas – Les demandes de pots-de-vin se présentent sous de nombreuses formes : toutes ne sont pas évidentes, de nombreuses passent pratiquement inaperçues et certaines semblent même légitimes. Le présent exercice « La politique liée au pouvoir – gestion des sociétés affiliées à l’étranger » simule une situation courante dans les entreprises, à savoir une discussion par téléconférence entre le fondateur et chef de la direction d’une entreprise internationale, les directeurs de ses bureaux à l’étranger et le président de son conseil d’administration, pendant laquelle la tentation d’agir de manière à atteindre les objectifs financiers prévus peut sembler irrésistible. Le problème : Mariner fait face à plusieurs problèmes non financiers concernant l’exploitation de ses filiales étrangères en Russie, en Indonésie et aux États-Unis. Les thèmes principaux de l’étude de cas sont l’éthique commerciale et la corruption. Les étudiants jouent le rôle des directeurs des filiales étrangères qui cherchent à obtenir les meilleurs résultats financiers possible tout en tenant compte de questions d’éthique.

Sujets : éthique commerciale, corruption, responsabilité sociale des entreprises
Secteurs : industries extractives (mines)
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Dernière révision en 2007

9. Avanti Resources Corporation (ARC) : La politique liée au pouvoir – décisions concernant le financement de projets

Préparé par : Exportation et développement Canada et Ken Mark

Simulation de cas – Lorsque leur emploi est menacé en raison d’une réduction du financement d’un projet (par ex. dans le cas des projets miniers qui ne sont pas retenus), les employés ont tendance à vouloir protéger leurs intérêts personnels. Quand ces intérêts sont en jeu, le concept de responsabilité sociale des entreprises peut être facilement perdu de vue. Cet exercice « La politique liée au pouvoir – décisions concernant le financement de projets » présente un dilemme sur le plan financier : quelle mine sera choisie? Et par conséquent, dans ce jeu à somme nulle, quelle mine ne sera pas choisie? Quel rôle la responsabilité sociale de l’entreprise joue-t-elle quand il s’agit de convaincre les autres de choisir Kassala ou Uvita (les deux projets miniers décrits)?

Sujets : responsabilité sociale des entreprises
Secteurs : industries extractives (mines)
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Dernière révision en 2008

10. Gemcom Technology

Auteur : Conor Vibert
Fred C. Manning School of Business, Université Acadia

Une entrevue vidéo accordée par Rick Moignard, président et chef de la direction, peut aussi être visionnée.

Au début de 2006, Rick Moignard et son équipe de Gemcom Software International Inc., société de Vancouver, se sont retrouvés dans une situation intéressante. La société est un important fournisseur de logiciels dans le secteur mondial des mines, lequel connaît un essor sans précédent. Sous l’impulsion de la croissance des économies en émergence, comme la Chine, on prévoit que la tendance à la hausse des prix des minerais se poursuivra dans un avenir prévisible. Les produits logiciels de Gemcom, dont l’effectif s’élève à plus de cent employés, tournent sous MS Windows, sont destinés à être utilisés dans des carrières de roches dures à ciel ouvert, sont réputés pour leurs capacités exceptionnelles de gestion de bases de données, et permettent aux clients d'améliorer leur productivité. Les concurrents de Gemcom se trouvent en Australie, au Royaume-Uni et aux États-Unis, tandis que sa clientèle est constituée de grandes sociétés minières d’envergure mondiale. Bien qu’elle ait réussi à s’accaparer 20 % environ des ventes effectuées dans ce créneau commercial, Gemcom est peu rentable et doit prendre de l’expansion pour assurer sa prospérité à long terme. Or, sa croissance passe nécessairement par la mondialisation de ses activités. Il s’agit du double défi que Gemcom est appelée à relever.

Sujets : regroupement d’entreprises, expansion internationale, stratégie d’affaires
Secteurs : technologies minières
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : janvier 2009

11. North American Tungsten

Auteur : Conor Vibert
Fred C. Manning School of Business, Université Acadia

Une entrevue vidéo accordée par Stephen Leahy, président du conseil et chef de la direction, peut aussi être visionnée.

La société minière de Stephen Leahy, North American Tungsten Corporation (NTC), contrôle 12 % des réserves mondiales connues de tungstène. Étant donné que la demande est supérieure à l’offre et que la Chine contrôle une grande partie du marché mondial de ce métal, il doit prendre une décision quant à la stratégie de croissance à adopter. Voici les choix qui s'offrent à lui : croissance interne, acquisition, alliance ou relation à long terme avec des fournisseurs. Nous sommes au début de 2006 et le marché mondial des matières premières est en plein essor. La mine que NTC exploite à Cantung (Territoires du Nord-Ouest) est la seule mine de tungstène en exploitation en Amérique du Nord. Sa mine sœur, la mine Mactung, est censée entrer en exploitation en 2010. Les partenaires potentiels ne manquent pas. Certains sont de petits propriétaires exploitants de mines, tandis que d’autres sont de grands transformateurs de tungstène dotés de solides réseaux de distribution à l’échelle mondiale. Un autre partenaire potentiel possède une nouvelle technologie de traitement non éprouvée qui pourrait se révéler plus écologique et plus efficace. Cette étude de cas vise à aider les étudiants dans l’analyse des diverses stratégies de croissance possibles et des risques liés à chacune.

Sujets : regroupement d’entreprises, croissance, exploitations minières socialement responsables
Secteurs : exploitation extractive (mines)
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA
Date de publication : mars 2009

12. Melville Trade Finance Inc.

Auteurs : Prescott Ensign et Andrew Lunney
École de gestion Telfer, Université d’Ottawa

Un fabricant canadien d’équipement d’embouteillage fait appel à Melville Trade Finance Inc. pour qu’elle fournisse 3,4 millions de dollars en capital-investissement à un client étranger, une société d’embouteillage chinoise en rapide expansion. Cette société chinoise doit se procurer de l’équipement afin d'accroître sa capacité de production en vue de la conclusion de contrats à long terme de plusieurs millions de dollars avec Pepsi et Coca-Cola en Corée. Forcé de composer avec des échéances très serrées, le chef de la direction de Melville collabore avec Exportation et développement Canada (EDC) à l’évaluation des risques liés à la prestation d’une gamme complète de services de financement et d’assurance à cet embouteilleur chinois, tout en gardant à l’esprit le fait que le fabricant canadien en question perdra cette occasion de vente si le financement qu’il demande n’est pas approuvé. Pour Melville, la transaction pose plusieurs difficultés : notamment le fait qu’il s’agisse d’un acheteur étranger inconnu qui est dépourvu d’un solide dossier de crédit, la barrière linguistique et les problèmes de communication, l’éloignement géographique, et l’application de normes comptables singulières. Confrontées à de tels facteurs de risque, Melville et EDC doivent décider s’il s’agit d’une transaction trop risquée pour qu’elles acceptent de s’y engager.

Sujets : gestion des risques, financement international
Secteurs : finances et fabrication
Recommandée pour : étudiants de premier cycle – commerce
Date de publication : novembre 2009

13. Acadia Vidéos

Auteur : Conor Vibert
Fred C. Manning School of Business, Université Acadia

Une entrevue vidéo accordée par Conor Vibert, professeur et co-créateur, peut aussi être visionnée. Nous sommes fin 2009. Dave Sheehan, producteur de produits multimédia à l’Université Acadia, fait partie d’une petite équipe qui a réussi à obtenir l’appui d’un grand éditeur pour commercialiser une série d’entrevues vidéo accordées par des gestionnaires et destinés au secteur de l’enseignement supérieur canadien. Les vidéoclips font partie d’un produit didactique plus important, c’est-à-dire d’une base de données d’entrevues vidéo interrogeable sur Internet. Dave Sheehan et ses collègues visent le marché à l’exportation pour ces vidéoclips. Selon eux, la Chine représente un marché intéressant, étant donné la taille de son secteur de l’enseignement supérieur et d’après leur expérience avec des étudiants chinois sur le campus. Il s’agit de voir s’ils devraient vraiment chercher à exporter les vidéos sur le marché chinois, en mettant l’accent sur l’état de la technologie existante et sur l’infrastructure organisationnelle en place pour la soutenir.

Sujets : gestion des risques, préparation à l’exportation
Secteurs : logiciels pédagogiques
Recommandée pour :étudiants de premier cycle en commerce
Date de publication : août 2010

14. Atlantic Industries Ltd.

Auteur : Conor Vibert
Fred C. Manning School of Business, Université Acadia

Une entrevue vidéo accordée par Michael Wilson, président et chef de la direction, peut aussi être visionnée.

Atlantic Industries Limited (AIL) est une société fermée de Dorchester (Nouveau-Brunswick) qui met au point des solutions techniques exclusives pour les structures en tôle ondulée, les ponts modulaires en acier, les murs de soutènement et d’autres produits utilisés dans la construction d’infrastructures et la rénovation dans les secteurs suivants : transports, travaux publics, exploitation minière, foresterie et environnement. Cette entreprise, créée en 2004, emploie 150 personnes environ et a un chiffre d’affaires annuel qui oscille entre 25 et 50 millions de dollars. En Amérique du Nord, elle a pour concurrents Armtec Infrastructure Fund, qui est coté en bourse, et plusieurs très grandes cimenteries et autres fabricants de béton. Wilson réfléchit à une stratégie de croissance, mais il s’aperçoit que toutes les options présentent des risques. En plus des options et des risques, il doit se demander comment son entreprise s’y prendra pour pénétrer de nouveaux marchés étrangers.

Sujets : gestion des risques, entrée sur de nouveaux marchés
Secteurs : solutions techniques pour les ponts
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce
Date de publication : août 2010

15. VIH Aviation Group

Auteurs : Charlene Zietsma et Dan Day
Université de Victoria

***Lauréat du concours de la meilleure étude de cas de la Conférence de l’ASAC 2011

Une entrevue vidéo accordée par Charles J. Hodgins, premier vice-président, financement et chef de la direction, et Christian Kittleson, directeur des services financiers, peut aussi être visionnée. À l’automne 2008, VIH Aviation Group, société privée spécialisée dans l’exploitation d’hélicoptères, devait choisir parmi trois possibilités de croissance dans le secteur florissant des hydrocarbures marins : une coentreprise en Chine, une acquisition ou une coentreprise en Australie ou l’agrandissement des installations de la société dans la zone américaine du golfe du Mexique. Chacun des débouchés à l’appui de son essor nécessitait des investissements importants pour l’achat de nouveaux hélicoptères, sans compter qu’il comportait son lot de risques et d’incertitudes. Le chef de la direction financière de VIH devait recommander une stratégie de croissance et le plan de financement en permettant la réalisation.

Sujets : croissance internationale, options d’entrée, facteurs de risque liés à l’expansion internationale
Secteurs : services de transport par hélicoptère dans l’industrie des hydrocarbures marins
Recommandée pour : étudiants de premier cycle en commerce / au MBA / au MBA pour cadres
Date de publication : août 2010

16. Gestion du risque financier et opérationnel chez Molson Coors

Auteurs : Dennis Kira, Ahmet Satir et Dia Bandaly
Université Concordia, École de gestion John-Molson

Molson Coors Brewing Company, cinquième brasseur en importance au monde, est issue de la fusion de Molson of Canada et de Coors of the United States. L’étude de cas présente les différents risques opérationnels et financiers auxquels fait face Molson Coors et la façon dont la Société a réussi à les gérer. L’objectif principal est d’explorer les approches de la gestion des risques liés à la chaîne d’approvisionnement. L’accent est placé sur les méthodes de couverture financière et opérationnelle utilisées pour réduire les risques découlant de l’incertitude relative à la demande et des fluctuations des cours des produits de base (aluminium) et des taux de change. De plus, l’étude de cas traite du recours au partage de l’information et établit des relations plus étroites avec les fournisseurs comme moyen de réduire les risques d’approvisionnement.

Sujets : gestion des risques liés à la chaîne d’approvisionnement; couverture financière et opérationnelle
Secteurs : Industrie légère; alimentation et breuvages
Recommandée pour : finissants du premier cycle - affaires / MBA / EMBA
Date de publication : septembre 2011

17. Mise en œuvre de la méthode allégée à Exportation et développement Canada (EDC)

Auteur : Yvonne Latta
Programme d’études de cas de l’IAPC

La présente étude de cas porte sur la mise en œuvre réussie par Exportation et développement Canada (EDC) de la méthodologie allégée des processus et de changements organisationnels dans le contexte des services financiers. Elle présente la transformation par l’allégement d’EDC des étapes de la planification et de la mise en œuvre à celle des résultats. L’étude de cas illustre les leçons tirées du processus de la méthode allégée et la façon dont elles peuvent être adaptées à d’autres organisations confrontées à des défis semblables au sein de leurs principaux volets commerciaux. L’étude de cas démontre également comment traduire l’approche au contexte public en modifiant proactivement les états d’esprit et comportements des employés de façon à utiliser les stratégies de communication visées. L’étude de cas comporte des notes pédagogiques.

Sujets : la méthode allégée
Secteurs : Secteur public; financier
Recommandée pour : dirigeants du secteur public / MBA / EMBA
Date de publication : octobre 2012

18. Christie Digital Systems

Auteur : William Polushin, Aiyin Wang et Zirong Wang
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

Cette étude porte sur Christie Digital Systems Inc. (Christie), un leader mondial dans le domaine des technologies et des solutions de projection et d’affichage de qualité supérieure. La clientèle de Christie est internationale, comme en témoigne la présence de bureaux en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie et en Afrique. Sa structure opérationnelle est bien particulière, les activités commerciales et de gestion étant scindées entre les États-Unis et le Canada. Cette étude met en lumière les liens entre les nombreuses activités de l’organisation, y compris les défis associés à la répartition fonctionnelle des responsabilités et au fait d’être la filiale d’une société japonaise.
Christie veut tirer profit de la croissance générale de l’industrie de l’audiovidéo professionnel. Dans quels domaines l’entreprise devrait-elle centrer ses énergies et ses ressources pour profiter pleinement des débouchés qu’offre ce secteur dont le taux de croissance oscille entre 8 et 10 %?
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Gestion des opérations internationales
Secteurs : Technologie des médias
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

19. Thales Canada

Auteur : William Polushin, James Pappadopoulos et Carla Aguirre
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

Thales Canada est une filiale prospère d’une société mondiale spécialisée dans les systèmes d’information et les solutions technologiques, le groupe Thales. Ce groupe conçoit, met au point et en place du matériel, des systèmes et des services pour des entreprises des domaines de l’aéronautique, du transport, de la défense et de la sécurité. L’étude se concentre sur deux divisions de l’entreprise. La première, Thales Optronique Canada, conçoit et fabrique des systèmes de vision thermique pour les marchés militaires et non civils canadiens et étrangers. La deuxième, Thales Rail Signalling Solutions, crée des systèmes de signalisation pour le transport ferroviaire urbain. Ces deux industries sont très concurrentielles, et les recettes y sont irrégulières.
La position de Thales Canada par rapport à sa maison mère, le groupe Thales, est intéressante. Étant donné la forte concurrence dans deux de ses secteurs d’activité, l’entreprise doit rester axée sur ses ventes, ses recettes et sa rentabilité. Que devrait-elle faire? Sur quels produits devrait-elle se concentrer et où devrait-elle chercher à croître?
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Exploitation de filiales régionales
Secteurs : Défense; technologie
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

20. Greenlite Lighting Corporation

Auteur : William Polushin, Sergiy Zhukov et Richard Doyle
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

Cette étude porte sur une petite entreprise canadienne qui distribue et exporte des solutions d’éclairage écoénergétiques. L’étude explique les défis relatifs au commerce et à la compétitivité avec lesquels Greenlite est aux prises et présente comment elle est devenue une entreprise prospère et concurrentielle depuis sa fondation. La concurrence accrue, l’arrivée de nouveaux joueurs sur le marché de l’éclairage écoénergétique, sa forte dépendance à l’égard des fabricants chinois et la limitation stricte de ses activités au marché nord-américain sont des enjeux sur lesquels l’entreprise doit maintenant se pencher.
L’objectif de Greenlite est d’augmenter son chiffre d’affaires au cours des cinq prochaines années sans franchir les frontières du marché nord-américain. Toutefois, elle doit y arriver en s’assurant de préserver la rentabilité et la pérennité de l’entreprise. Comment Greenlite devrait-elle s’y prendre?
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Petites entreprises; fabrication à l’étranger
Secteurs : Technologie; fabrication de matériel d’éclairage
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

21. Emballage St-Jean

Auteur : William Polushin, Sergiy Zhukov et Nisha Shankar
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

L’étude de cas présente le parcours d’Emballage St-Jean (ESJ), un fabricant d’emballages souples intégré verticalement qui exploite des filiales au Canada, aux États-Unis et en Chine. Les liens solides tissés avec ses clients ont poussé ESJ à passer de la production de papier ciré à celle d’emballages rigides, puis d’emballages souples. Comme l’entreprise est intégrée verticalement, elle est très bien placée pour s’adapter aux besoins de ses clients plus rapidement que ses concurrents. Toutefois, le fait d’élargir ses horizons de vente en greffant à son noyau nord-américain (Canada et États-Unis) la Chine, le Mexique et d’autres marchés étrangers pose de nouveaux défis à ESJ.
Son objectif – devenir le plus gros fabricant de sacs en liasses au monde – est très ambitieux, surtout que les ventes de ses concurrents se chiffrent en milliards, tandis qu’ESJ avait un chiffre d’affaires de 72 M$ en 2010.
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Intégration verticale; expansion des marchés
Secteurs : Emballage
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

22. Smardt Chiller Inc.

Auteur : William Polushin, Sergiy Zhukov, Simran Kohli et Joel Kwan
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

L’étude de cas présente le parcours de Smardt Chiller Inc., une entreprise de refroidisseurs modulaires fondée à Melbourne, en Australie, en 1992 qui est devenue montréalaise en 2005. Avant de s’installer à Montréal, l’entreprise a fait l’acquisition de Turbocore (1996), a failli fermer ses portes (1999) et a formé une coentreprise (2004). En analysant cette étude de cas, les étudiants découvriront une industrie vraiment unique.
Smardt Chiller Inc. veut miser sur sa technologie de pointe pour accroître ses parts de marché et ses profits. Toutefois, vu sa présence sur plusieurs marchés, Smardt doit composer avec différentes normes, la recherche de techniciens compétents pour ses installations et l’entretien, la protection de sa propriété intellectuelle et les fluctuations de change. Ces défis ne sont pas insurmontables, mais constituent néanmoins des obstacles pour une petite entreprise comme elle.
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Défis liés aux ressources humaines et à l’implantation de technologies
Secteurs : Fabrication
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

23. Saputo Inc.

Auteur : William Polushin, Adrian Cook et Arturo Cardenas
Desautels pour la compétitivité internationale de l’Université McGill

Cette étude présente le parcours de Saputo Inc., un incontournable du secteur fromager et laitier. Pour croître au sein de ce marché canadien très réglementé, Saputo a dû augmenter son offre à plus de 50 marques. Le parcours de Saputo depuis 1954 est bien rempli et comprend des acquisitions nationales et internationales. Brassant des affaires dans cinq pays et exportant ses produits dans plus de 40, Saputo est un acteur d’envergure mondiale dans son secteur d’activité.
Presque toute la croissance de Saputo vient d’acquisitions, vu la difficulté de mettre sur pied de nouvelles installations dans ce secteur. La majorité de ses profits est tirée d’une production efficace, d’économies d’échelle et d’une rationalisation très poussée fondée sur la méthode du budget base zéro, ce qui reflète la culture « de gestion axée sur les besoins » de l’entreprise.
Ce document s’inscrit dans une série de six études de cas portant sur la compétitivité internationale. Des notes didactiques sont disponibles.

Sujets : Divisions multiples; défis multiples
Secteurs : Biens de consommation (produits laitiers)
Recommandée pour : Étudiants de premier cycle en commerce/de niveau collégial en commerce/au MBA
Date de publication : juillet 2014

* Les études de cas réalisées en collaboration avec Richard Ivey School of Business ne sont disponibles que pour certaines universités. Pour confirmer si votre école y a accès, veuillez envoyer un courriel à community@edc.ca.

Nous commanditons en outre des études de cas accessibles au public. EDC est notamment l’un des commanditaires d’une série de 13 études de cas qui ont été élaborées par l’Institut canadien des politiques agro-alimentaires (ICPA) en collaboration avec de nombreuses écoles de commerce. Ces études visent à accroître les connaissances des pratiques commerciales de diverses entreprises agroalimentaires canadiennes. Voici quelques-unes de ces études de cas :

Une analyse comparée des études de cas a également été réalisée dans le cadre de ce projet et a cerné quatre conditions jugées déterminantes pour la réussite d’une entreprise de ce secteur. Visitez le site Web de l’ICPA pour consulter la liste complète des études de cas et obtenir plus de précisions.

Exportateursavertis.ca

Exportateursavertis.ca

Notre magazine en ligne destiné aux exportateurs et investisseurs canadiens.