La remontée partielle des cours de l’énergie de l’abîme où ils s’étaient enfoncés au début de 2016 alimentera une reprise du secteur de l’exportation de la Saskatchewan, après le repli dans les deux chiffres de l’an dernier, selon les Prévisions à l’exportation semestrielles d’Exportation et développement Canada (EDC).

La croissance de 9 % des exportations de la province sera tirée par la filière énergétique, qui connaîtra une reprise à la faveur d’une envolée de 18 % des expéditions à l’étranger. L’important secteur de l’agroalimentaire, qui représente près de la moitié du total des exportations, inscrira une hausse d’à peine 2 % alors que les exportations d’engrais engrangeront des gains de 4 %.

« Les exportations agroalimentaires de la Saskatchewan continuent de faire écho à la demande mondiale, et recèlent un immense potentiel pour l’avenir  », a déclaré Peter Hall, vice-président et économiste en chef d’EDC. « Le mauvais temps de l’an dernier a sans doute compromis la qualité des récoltes et la trajectoire des cours céréaliers. Toutefois, les cours devraient se redresser en 2017. Ces facteurs, conjugués à la faiblesse du huard et à la demande grandissante en provenance des marchés émergents, devraient imprimer un élan aux exportations agroalimentaires pendant les deux prochaines années. »

Malgré ces bonnes nouvelles, les exportateurs canadiens sont confrontés à des risques sans précédent sur les marchés mondiaux en raison d’un courant politique antimondialisation de plus en plus marqué. Même si l’architecture mondialisée du commerce international est remise en question dans la sphère géopolitique, à EDC, nous sommes persuadés que l’activité commerciale et l’investissement à l’étranger continueront de s’intensifier à court terme.

« Risques, débouchés et conjectures composeront le tableau  », a expliqué M. Hall. « L’incertitude pourrait facilement être une source d’inquiétude et pousser les entreprises à l’inaction, mais cette décision risquerait d’être très coûteuse vu l’accélération de l’activité commerciale. Voici le message qu’EDC souhaite communiquer aux entreprises canadiennes : restez dans la course et décrochez les contrats auxquels d’autres ont renoncé. »

M. Hall a traité des débouchés à l’exportation qui s’offrent aux exportateurs de la Saskatchewan et de l’ensemble du pays lors de son passage à l’hôtel Sheraton Cavalier Saskatoon le 9 mai. L’événement, organisé conjointement avec le Partenariat du commerce et des exportations de la Saskatchewan (STEP), s’inscrit dans le cadre de Parlons exportations. Durant cette tournée pancanadienne d’un mois, qui s’arrêtera dans 13 villes, M. Hall présentera les perspectives d’exportation des entreprises canadiennes dans le monde entier, en plus d’aborder la santé de l’économie mondiale et ses effets sur les exportateurs canadiens. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Prévisions à l’exportation.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.