EDC a facilité 13.2 G USD d’activités en Amérique latine l’an dernier, en s’appuyant sur une année record de 13.9 G en 2016

Quand il est question d’entreprises canadiennes qui diversifient leurs activités hors des États-Unis, on entend surtout parler des marchés asiatiques et européens. Or, ces firmes sont de plus en plus nombreuses à regarder au sud des États-Unis. En 2017, Exportation et développement Canada (EDC) a facilité un montant record de transactions entre des exportateurs canadiens et des acheteurs du Mexique et du Chili, et ce, après une année record d’activités avec la Colombie en 2016.

L’an dernier, des entreprises canadiennes et mexicaines ont eu recours aux services financiers d’EDC pour réaliser des activités totalisant plus de 3,2 G USD. Toujours en 2017, EDC a également facilité 1,6 G USD de transactions entre des entreprises canadiennes et chiliennes. Sur les marchés émergents, la Société a fourni plus de financement en Amérique latine que dans quatre autres régions combinées – l’Asie, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

« Au cours des cinq dernières années, EDC a soutenu plus de 60 G CAD de transactions entre des entreprises du Canada et de l’Amérique latine, et elle n’a pas épuisé les possibilités », soutient Nathan Nelson, le nouveau vice-président régional pour l’Amérique latine et les Antilles d’EDC. « Les entreprises canadiennes considèrent que le marché latino-américain est un bon choix pour prendre de l’expansion, car le Canada a conclu plusieurs accords de libre-échange avec la région et entretient avec elle de bonnes relations d’affaires et d’investissement. »

M. Nelson a été promu vice-président régional pour l’Amérique latine et les Antilles en janvier 2018. En poste à Mexico, il est responsable de toutes les activités d’EDC dans cette région. C’est la première fois que la Société choisit le Mexique pour y établir son vice-président, signe de l’importance grandissante de cette région pour elle. La société d’État compte aussi des représentations permanentes au Brésil, en Colombie et au Pérou.

« En Amérique latine, nous misons avant tout sur les activités fructueuses. Cette approche est la bonne, puisque les échanges commerciaux entre le Canada et le Mexique se sont multipliés l’an dernier, malgré la renégociation de l’ALENA, ajoute M. Nelson. Le moment est opportun pour les compagnies canadiennes de tirer avantage des occasions d’affaires prometteuses et de diversifier leurs exportations dans les marchés émergents à travers la région.»

Pour en savoir plus, appelez-nous au 1-888-220-0047 ou visitez le www.edc.ca/fr.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.