Après avoir réalisé une spectaculaire performance à l’export l’an dernier, les exportateurs de la Colombie Britannique poursuivront sur leur lancée à la faveur de la montée en puissance de l’économie américaine et de leurs réussites sur les marchés émergents à forte croissance, selon les Prévisions à l’exportation semestrielles d’Exportation et développement Canada (EDC).

Pendant que l’économie de la Chine – deuxième marché d’exportation de la province – continue de s’ajuster, la Colombie-Britannique pourra profiter du raffermissement de l’activité sur le marché américain, la principale destination de ces exportations. Après une remarquable croissance de 10 % l’an dernier, les exportations de la Colombie Britannique grimperont encore de 4 % en 2017 grâce à la belle tenue de l’économie américaine et à d’importants débouchés sur les marchés émergents. La croissance à l’export de la province s’orientera résolument à la hausse cette année dans le secteur des minerais et métaux (+11 %) et elle inscrira des gains plus modestes dans les filières de l’agroalimentaire et de la foresterie. La croissance des exportations devrait gagner 3 % en 2018.

« La diversification commerciale de la Colombie Britannique promet d’être avantageuse. En nouant des relations commerciales avec l’Inde et l’Indonésie, la province s'engage sur la voie d'une croissance à long terme, » a déclaré Peter Hall, vice-président et économiste en chef d'EDC. « D’ailleurs, le schéma de croissance de la province illustre bien celui observé à l’échelle mondiale. Certains annoncent la fin de la diversification, mais les chiffres nous révèlent plutôt qu’elle reprendra. »

Malgré ces bonnes nouvelles, les exportateurs canadiens sont confrontés à des risques sans précédent sur les marchés mondiaux en raison d’un mouvement antimondialisation de plus en plus marqué. Le débat actuel sur l’avenir de l’industrie du bois d’œuvre en est un exemple frappant. Il est pourtant clair, alors même que le débat fait rage, que l’activité économique se porte mieux que jamais depuis la récession.

« Risques, débouchés et conjectures composeront le tableau, a expliqué M. Hall. « L’incertitude et la peur pourraient facilement pousser les entreprises à l’inaction, une décision qui risquerait cependant d’être très coûteuse vu l’accélération de l’activité commerciale. Voici le message qu’EDC souhaite communiquer aux entreprises canadiennes: restez dans la course et décrochez les contrats auxquels d’autres ont renoncé. »

M. Hall a traité des débouchés à l’exportation qui s’offrent aux exportateurs de la Colombie-Britannique et de l’ensemble du pays lors de son passage à la conférence EXCELerate 2017 à l’hôtel Westin Bayshore à Vancouver, dans le cadre de Parlons exportations. Durant cette tournée pancanadienne d’un mois, qui s’arrêtera dans 13 villes, M. Hall présentera les perspectives d’exportation des entreprises canadiennes dans le monde entier, en plus d’aborder la santé de l’économie mondiale et ses effets sur les exportateurs canadiens. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Prévisions à l’exportation d’EDC.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.