Les résultats de fin d’exercice d’Exportation et développement Canada (EDC) révèlent qu’elle a réalisé en 2016 un nombre en forte hausse de transactions à l’appui des activités internationales des entreprises canadiennes, ainsi que des transactions de financement d’une valeur sans précédent de 28 milliards de dollars canadiens.

« Les clients d’EDC continuent d’intensifier leurs activités commerciales et leurs investissements à l’extérieur du Canada, malgré les grands titres faisant état d’un ralentissement mondial du commerce extérieur. Nous sommes particulièrement heureux de constater qu’un nombre croissant de petites entreprises s’implantent sur les marchés mondiaux et songent de plus en plus à investir à l’étranger », a déclaré Benoit Daignault, président et chef de la direction d’EDC.

« Grâce à son expertise unique dans les domaines du financement, des risques et du commerce, EDC a offert une valeur réelle à ses clients en dépit d’un contexte difficile, et leur a apporté le soutien dont ils avaient besoin pour réussir », a expliqué M. Daignault. Voici les principales réalisations d’EDC en 2016 :

  • Soutien sans précédent d’un milliard de dollars canadiens aux écoentreprises.
  • Octroi d’un capital de démarrage record de 107 millions de dollars destiné aux petites entreprises, dont 56 millions en financement direct et 51 millions en financement par capitaux propres.
  • Financement direct aux PME de plus de 550 millions, soit une hausse de 166 % du montant financé et de 84 % du nombre de transactions.
  • Financement de plus de 200 millions pour augmenter les liquidités des petites entreprises canadiennes des secteurs pétrolier et gazier devant composer avec la faiblesse prolongée des cours. Ces prêts ont été accordés dans le cadre d’une initiative de financement de 750 millions annoncée en 2016 et ayant pour objectif d’aider les entreprises à investir dans les nouvelles technologies et ainsi adapter leurs produits à différentes industries.
  • Somme inédite d’un milliard allouée au Programme de garanties d’exportations (EGP) d’EDC, qui aide les petites entreprises à obtenir du financement en vue de développer de nouveaux marchés, d’augmenter leur productivité ou d’investir à l’étranger.
  • Réalisation de plus de 500 transactions d’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE), qui ont aidé des entreprises d’ici à accéder à des chaînes d’approvisionnement mondiales.
  • EDC est la première institution financière étrangère à accorder un prêt masala (libellé en roupies). Cette transaction historique confère un avantage distinct induit par l’utilisation de la monnaie locale aux entreprises canadiennes présentes en Inde.

En 2016, EDC a soutenu des exportations canadiennes et des investissements canadiens à l’étranger de plus de 100 milliards de dollars, et servi 7 100 entreprises canadiennes.

« Forte de son solide bilan, EDC a la capacité de consentir plus de financement aux entreprises canadiennes en période difficile. D’ailleurs, nous avons terminé l’année avec un actif totalisant 63 milliards de dollars et un bénéfice net d’un milliard de dollars, a déclaré Ken Kember, premier vice-président, Groupe des finances et de la technologie, et chef de la direction financière. Ces résultats positifs nous ont permis de verser un dividende de 786 millions de dollars à notre actionnaire, le gouvernement du Canada. »

EDC est le premier fournisseur de solutions de financement et d’assurance aux PME participant au commerce international. La Société est aussi un partenaire financier mondial pour les grandes entreprises canadiennes aux solides assises. Ces entreprises entraînent souvent de petits fournisseurs canadiens sur de nouveaux marchés.

« Une part grandissante du commerce du Canada repose sur les activités supplémentaires qui sont générées par les investissements à l’étranger, a ajouté M. Daignault. Les entreprises canadiennes ayant des sociétés affiliées à l’étranger ont déclaré des ventes supplémentaires qui ont eu un effet positif sur les emplois dans la société mère canadienne. EDC est là pour soutenir ces investisseurs étrangers depuis ses 19 représentations partout dans le monde, dont celles de Jakarta et de Londres ayant ouvert leurs portes en 2016. »

La Société concentre ses activités autour de quatre axes prioritaires où elle peut le mieux servir les exportateurs et les investisseurs canadiens :

Offrir une vaste gamme d’outils financiers aux PME exportatrices

  • Le nombre de transactions auprès des petites entreprises a augmenté de 9 %, pour s’établir à 3 188 (38 % du total des transactions d’EDC).
  • Le nombre de transactions réalisé auprès des PME a augmenté de 6 %, pour se fixer à 4 555 (84 % du total des transactions d’EDC).
  • Le volume total d’activités facilitées auprès des PME canadiennes a diminué de 8 % (14,2 milliards de dollars canadiens). De ces activités, 25 % ont été réalisées sur les marchés émergents.

Renforcer les activités canadiennes sur les marchés émergents

  • Le volume d’activités facilitées a augmenté de 5 %, pour atteindre 30,6 milliards de dollars.
  • Les services d’EDC ont permis aux entreprises canadiennes de s’implanter dans près de 150 pays émergents.

Faciliter l’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE)

  • L’IDCE facilité par EDC est demeuré stable, à 12,4 milliards de dollars.
  • Le nombre de transactions ayant contribué à l’IDCE a bondi de 14 %, pour atteindre 508.

Favoriser les mises en relation entre entreprises canadiennes et acheteurs étrangers

  • En 2016, EDC a animé 18 activités de jumelage, qui ont mis en relation plus de 200 acheteurs étrangers et quelque 400 fournisseurs canadiens (dont 83 % de PME).
  • EDC noue des relations avec d’importantes sociétés étrangères dont la chaîne d’approvisionnement présente des débouchés compatibles avec les capacités canadiennes. En 2016, ces sociétés étrangères se sont approvisionnées auprès de plus de 960 exportateurs canadiens, dont plus de 70 % étaient des PME.

EDC a publié aujourd’hui les faits saillants de ses résultats pour 2016 à la suite d’une réunion du Conseil d’administration. La version intégrale du Rapport annuel sera publiée au deuxième trimestre.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.