Le protectionnisme est devenu une réelle menace pour certains secteurs de premier plan du Canada. Vu les grands titres de l’actualité, on serait en droit de s’attendre à des prévisions pessimistes pour les exportations. Pourtant, dans sa plus récente livraison semestrielle des Prévisions à l’exportation, Exportation et développement Canada (EDC) revoit ses projections pour 2018 à la hausse et table sur une croissance de 6 % – soit une augmentation de 2 % par rapport à ses prévisions de l’automne dernier.

EDC affirme qu’il y a même de la place pour davantage de croissance si les entreprises canadiennes saisissent les occasions générées par une économie mondiale gagnant en puissance.

« La croissance actuelle n’est pas un feu de paille; elle est un appel à l’action lancé aux entreprises canadiennes », a déclaré Peter Hall, vice-président et économiste en chef d’EDC. « La solide performance de l’économie mondiale fera augmenter l’investissement, les entreprises cherchant à répondre à la demande grandissant dans plusieurs secteurs, et multipliera les occasions pour les exportateurs canadiens. »

Comme c’est habituellement le cas, la plupart des exportations de biens du Canada (soit 88 %) prendront la direction des marchés développés. On constate néanmoins une diversification des ventes, car de plus en plus d’entreprises s’implantent sur des marchés à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Dans ce contexte, la croissance des exportations vers les marchés émergents augmentera de 7 % cette année et dépassera celle à destination des marchés développés, qui s’établira à 5 %.

L’an dernier, les gains enregistrés par les exportations canadiennes étaient surtout attribuables au raffermissement des cours de l’énergie, des minerais et des métaux. En 2018, les secteurs des produits de base et des produits manufacturés apporteront une contribution substantielle aux résultats.

Perspectives sectorielles

Dans la fabrication, le secteur chancelant de l’aéronautique devrait inscrire les gains les plus impressionnants grâce à des exportations dont la valeur devrait avoisiner les 19 milliards de dollars canadiens en 2018, une envolée de 16 % par rapport à l’an dernier. Ce dynamisme proviendra en grande partie de la conclusion de nouveaux contrats dans le secteur aéronautique.

Également visés par des mesures protectionnistes, les secteurs des minerais et des métaux, qui incluent l’acier et l’aluminium, continueront de jouer un rôle primordial dans la performance des exportations. Ces secteurs devraient dégager une croissance dans les deux chiffres à nouveau cette année, à la faveur de l’ascension des cours des produits de base et de l’entrée en service de nouveaux complexes miniers.

Malgré le différend entre le Canada et les États-Unis sur le bois d’œuvre résineux, la foresterie constitue un autre secteur où la croissance sera éclatante : elle devrait bondir de 16 % par rapport à 2017, surtout sous l’effet du regain des mises en chantier d’habitations aux États-Unis. Ce sursaut sera passager puisque le secteur devrait considérablement ralentir la cadence en 2019 lorsque les contraintes pesant sur l’offre commenceront à se faire sentir.

Prévisions provinciales

La croissance des exportations de Terre-Neuve devrait grimper dans les deux chiffres en 2018. Elle sera surtout éperonnée par la production pétrolière à la plateforme Hebron et par l’intensification des activités à l’usine de traitement du nickel de Vale.

Les secteurs de l’aéronautique et des mines contribueront à une poussée de 8 % des exportations du Québec en 2018.

EDC relève ses prévisions précédentes pour l’Alberta en les portant à 7 % en 2018 et à 5 % en 2019. En effet, deux importants projets d’exploitation des sables bitumineux devraient passer à l’étape de la production, ce qui bonifiera les volumes de production de la province.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.