La présence d’EDC à Atlanta devrait stimuler les activités commerciales entre des PME canadiennes et des entreprises de certains États stratégiques du Sud-Est américain

Exportation et développement Canada (EDC) a ouvert cette semaine sa première représentation aux États-Unis, et c’est à Atlanta, en Géorgie, qu’elle a élu domicile afin d’aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à profiter de l’essor économique rapide du Sud-Est américain (qui regroupe notamment les États du Tennessee, de la Floride, de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud et de la Géorgie).

Même s’il s’agit d’une région de prédilection pour les entreprises canadiennes, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), la nouvelle présence d’EDC n’a pas pour seule vocation de faire augmenter leur chiffre d’affaires : la région peut également servir de tremplin pour percer d’autres marchés mondiaux. Dans cette optique, la représentation d’EDC à Atlanta permettra non seulement une croissance des exportations dans la région, mais aussi la diversification des entreprises canadiennes sur de nouveaux marchés.

« Pour réussir sur la scène du commerce international, il ne suffit pas d’exporter des biens et des services de l’autre côté de la frontière », a précisé Mairead Lavery, présidente et chef de la direction d’EDC. « Il faut se bâtir un carnet de contacts sur place, puis y tisser des relations privilégiées afin de créer de nouveaux débouchés. En nous installant directement à Atlanta, nous mettons toutes les chances de notre côté pour y parvenir; de là, nous continuerons à appuyer le rayonnement international des PME canadiennes, à asseoir la présence mondiale du Canada et à dynamiser l’économie ici, au pays. »

EDC se concentrera principalement sur l’instauration de partenariats avec les banques locales pour offrir du financement aux grandes entreprises américaines et aux principaux responsables de projets, qu’ils soient déjà des acheteurs de produits canadiens ou fort susceptibles de le devenir. En établissant de nouvelles relations financières, EDC pourra également en apprendre davantage sur les besoins des acheteurs et, par conséquent, leur présenter les fournisseurs canadiens – tout particulièrement les PME – les mieux placés pour combler ces besoins. Il sera également plus facile d’orchestrer les investissements directs canadiens dans la région du Sud-Est américain et d’aider les entreprises à y intensifier leur présence. Le Service des délégués commerciaux à Atlanta sera un partenaire incontournable pour aider EDC à atteindre ces objectifs.

« L’ouverture de la nouvelle représentation d’EDC à Atlanta fait foi de l’engagement du gouvernement fédéral à aider les exportateurs canadiens à découvrir les débouchés qui s’offrent à eux sur des marchés internationaux se trouvant à proximité et plus éloignés », a déclaré Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international. « Qu’ils en soient aux premières étapes déterminantes de leur parcours ou cherchent à prendre de l’expansion, les exportateurs canadiens pourront faire appel à ces services. »

Près des trois quarts des exportations canadiennes prennent la direction des États-Unis, qui sont de loin notre premier marché. Ce pays constitue également un marché attrayant pour faire une première incursion dans le monde de l’exportation. Selon les recherches d’EDC, pas moins de 80 % des entreprises canadiennes souhaitant se lancer dans l’exportation comptent le faire aux États-Unis.

Atlanta est la 19e représentation qu’EDC ouvre à l’étranger. La Société compte également des bureaux à Mexico, Monterrey, Bogotá, Lima, Santiago, Rio de Janeiro, São Paulo, Düsseldorf, Istanbul, Londres, Johannesburg, Dubaï, New Delhi, Mumbai, Beijing, Shanghaï, Singapour et Sydney. En mai prochain, EDC ouvrira sa deuxième représentation aux États-Unis, et sa 20e à l’international, à Chicago.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises. Pour aider les entreprises canadiennes qui doivent faire face à des difficultés financières extrêmes à cause de la réaction mondiale à la COVID-19, le gouvernement du Canada a inclus le marché intérieur dans le mandat d’EDC jusqu’au 31 décembre 2021. Ce mandat élargi permet à EDC d’étendre son soutien aux entreprises principalement actives au pays.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.