Les exportateurs canadiens verront se dessiner un conflit entre une multitude de débouchés sur les marchés internationaux et des risques géopolitiques imminents. Ce contexte difficile à cerner viendra compliquer la mise en œuvre de leurs stratégies et leurs projets à l’international, d’après la dernière édition semestrielle des Prévisions à l’exportation d’Exportation et développement Canada (EDC).

Selon EDC, même si certaines entreprises hésiteront à développer leurs activités commerciales ou à réaliser des investissements à l’étranger en raison de l’instabilité géopolitique, la croissance mondiale générale persistera et gagnera en puissance à court terme, malgré l’incertitude.

« Risques, débouchés et conjectures composent le tableau, a expliqué Peter Hall, premier vice-président et économiste en chef à EDC. Même si l’architecture du commerce international est remise en question dans l’espace politique, nous sommes convaincus que le volet commercial de l’économie mondiale poursuivra sur sa lancée à court terme.  »

EDC prévoit que la croissance mondiale passera de 3,5 % cette année à 3,8 % en 2018 – une embellie puisque l’essor de l’économie mondiale tourne autour de 3,5 % depuis cinq ans. Toutefois, la montée du protectionnisme, notamment dans l’Union européenne et aux États-Unis, menace de contrarier le dynamisme mondial.

« Est-ce le début de la fin pour la mondialisation? C’est très peu probable : le coût en serait énorme, et tout le monde devrait en payer la note. N’oublions pas qu’un boulet de démolition frappe toujours dans les deux sens, a ajouté M. Hall.

Voici le message qu’EDC souhaite transmettre aux entreprises canadiennes : restez dans la course et décrochez les contrats auxquels d’autres ont renoncé.  »

Les marchés émergents profiteront amplement du regain de la croissance mondiale, et les indicateurs laissent entrevoir de nouveaux débouchés pour les entreprises canadiennes.

« Le resserrement sur des marchés névralgiques comme les États-Unis et l’Union européenne se traduit par une augmentation des exportations sur les marchés émergents, a précisé M. Hall. Nous constatons que les entreprises sont en quête de débouchés et de rendement au-delà des marchés américain et européen, et c’est probablement la meilleure nouvelle depuis des années pour les marchés émergents. » Au Canada, l’ascension des cours des produits de base fera bondir la performance générale des exportations de 6 % en 2017. Outre la reprise des cours, la relance et l’accélération de la croissance mondiale provoqueront une augmentation de 5 % des ventes à l’étranger en 2018. C’est une progression sensible par rapport à 2016, quand les exportations stagnaient en raison d’un déclin marqué dans le secteur de l’énergie, accentué par les incendies de forêt à Fort McMurray. Toutefois, ce n’est pas le cas cette année. Le rebond du secteur de l’énergie entraînera celui des exportations, qui devraient connaître une augmentation de 18 %. La croissance se poursuivra en 2018 et gagnera 7 % de plus.

Parmi les autres réussites, mentionnons une hausse de 11 % dans le secteur des minerais et des métaux, et des progrès sensibles dans les secteurs de la machinerie et de l’équipement, des produits chimiques et plastiques, de la foresterie et de l’aéronautique. L’essor des secteurs des minerais et des métaux ainsi que des produits chimiques et plastiques est attribuable à la hausse des cours. Cependant, ces secteurs devront remédier à leurs contraintes de capacité actuelles, ce qui posera un risque pour leur évolution.

Le secteur des services, dont la contribution au dynamisme des exportations canadiennes est de plus importante, affichera également une croissance de 5 % cette année et l’an prochain.

M. Hall dressera un portrait détaillé des exportations canadiennes pendant sa tournée pancanadienne d’un mois Parlons exportations. Durant la tournée, M. Hall présentera les perspectives d’exportation des entreprises canadiennes dans le monde entier, en plus d’aborder la santé de l’économie mondiale, ses effets sur les exportateurs canadiens et ce qu’EDC peut faire pour soutenir les entreprises prêtes à rayonner. Pour en savoir plus ou vous inscrire, veuillez consulter les Prévisions à l’exportation d’EDC.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.