L’organisme de crédit à l’exportation du Canada soumet son mémoire pour l’examen législatif

Aujourd’hui, Exportation et développement Canada (EDC) a remis son mémoire pour l’examen législatif de 2018 de la Loi sur le développement des exportations. 

La Loi exige du gouvernement du Canada qu’il mène un examen législatif d’EDC tous les dix ans pour analyser différentes facettes de son rôle, de ses fonctions et de sa gouvernance. Cet examen vise également à vérifier que les types de services offerts par EDC aux exportateurs canadiens sont en mesure de répondre à leurs besoins changeants dans la conjoncture mondiale en évolution. 

« L’examen arrive à un moment important », déclare Benoit Daignault, président et chef de la direction d’EDC. Nos services sont plus demandés que jamais, les exportateurs devant composer avec la complexité, les risques et les occasions qu’amène la transformation des marchés mondiaux. EDC doit être capable de répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus diversifiée, de proposer à ses clients le soutien adéquat, quelle que soit leur expérience en exportation, et de leur garantir des règles du jeu uniformes lorsqu’ils entrent sur le marché international. »

 Le mémoire soumis trace le portrait de l’évolution d’EDC depuis le dernier examen, il y a dix ans, et illustre l’ampleur des conséquences de l’évolution constante du contexte commercial. Le modèle de service à la clientèle d’EDC, sa présence au Canada, à l’étranger et dans la sphère numérique, sa gamme de produits et de services, ainsi que sa vision opérationnelle globale ont tous connu de profondes mutations au cours de cette décennie, et ce, pour se mettre au diapason des exportateurs canadiens. 

L’évolution est une constante à EDC. Le changement est devenu la norme sur le marché, et les exportateurs se sont habitués à ce qu’EDC suive le rythme. L’examen législatif de 2018 est l’occasion pour toutes les parties prenantes de réfléchir aux enjeux et de promouvoir le rôle d’EDC pour les années à venir, à mesure qu’elle continue de concentrer ses efforts sur l’amélioration des résultats commerciaux du Canada.

Le mémoire fait ressortir plusieurs domaines dans lesquels l’évolution d’EDC doit se poursuivre afin d’assurer à chaque entreprise canadienne l’appui dont elle a besoin pour percer, croître et réussir à l’étranger. Il nous faudra : 

  • Poursuivre la transformation numérique : Les besoins et les attentes des entreprises canadiennes changent, et les technologies numériques sont essentielles pour offrir des solutions pertinentes, personnalisées et accessibles permettant aux entreprises de soutenir leurs activités à l’étranger.
  • Améliorer la transparence : Les efforts déployés pour augmenter la visibilité des activités d’EDC sont une priorité constante de la Société. Ils visent à faire tomber les barrières bloquant l’accès du public à l’information et à intégrer davantage la transparence à la culture d’EDC. 
  • Répondre aux besoins émergents des exportateurs : C’est-à-dire répondre aux besoins de solutions financières novatrices, de connaissances et de mises en relation pour aider les exportateurs canadiens à faire face à un marché mondial de plus en plus complexe et concurrentiel.  

Pour en savoir plus, vous pouvez lire le mémoire d’EDC dans son intégralité ou le sommaire

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.