La diversité des exportations minimise l’effet de la tenue du secteur énergétique sur les résultats de 2016

Grâce à la vigueur de ses secteurs de la foresterie et de l’agroalimentaire, la Colombie-Britannique verra ses exportations progresser cette année et l’an prochain, selon la livraison semestrielle des Prévisions à l’exportation d’Exportation et développement Canada (EDC). L’élan imprimé par ces secteurs sera toutefois tempéré par le ralentissement de l’économie chinoise et des cours en berne dans les secteurs de l’énergie et des mines. Dans ce contexte, les exportations générales de la province inscriront une modeste croissance de 2 % en 2016 et de 5 % en 2017.

« Par le passé, la performance des exportations de la Colombie-Britannique était liée à la conjoncture sur les principaux marchés asiatiques. Aujourd’hui, la source de la croissance se trouve à proximité du Canada. La vivacité de la demande américaine et le huard peu gaillard sont donc porteurs de débouchés pour les exportateurs », a déclaré Peter Hall, l’économiste en chef d’EDC.

La foresterie, le plus imposant secteur à l’export de la Colombie-Britannique, devrait dégager une croissance de 4 % en 2016. La réussite de ce secteur, qui représente plus du tiers des exportations de la province, est surtout attribuable à la belle tenue de l’économie américaine et l’essor soutenu des mises en chantier aux États-Unis. En revanche, l’industrie forestière de la province verra ses volumes se contracter sous l’effet de l’infestation du dendroctone du pin ponderosa. D’après EDC, les contraintes d’approvisionnement ainsi créées favoriseront l’ascension des cours. Les exportations du secteur devraient par conséquent augmenter de 7 % en 2017.

Par ailleurs, les exportations agroalimentaires, de même que celles du sous-secteur des métaux, des minerais et des autres produits industriels devraient afficher une robuste croissance en 2016. Portées par un dollar canadien affaibli et d’abondantes récoltes, les exportations agroalimentaires devraient engranger des gains de 7 % en 2016. La croissance des exportations de métaux, de minerais et d’autres produits industriels devrait atteindre 4 %.

La croissance des exportations énergétiques de la Colombie-Britannique fléchira de 10 % cette année. Cependant, comme ce secteur pèse pour moins du cinquième des exportations provinciales, le dynamisme général des exportations de la Colombie-Britannique ne se heurtera pas aux obstacles confrontant les provinces fortement tributaires des exportations énergétiques.

« Les principaux chiffres de la Colombie-Britannique peuvent nous sembler peu remarquables, mais cela tient en fait à la piètre tenue du secteur énergétique, laquelle voile la croissance dans certaines autres industries. La diversification des exportations de la Colombie-Britannique explique la croissance globale à l’export en 2016 et les perspectives positives pour 2017 », a ajouté M. Hall.

Aujourd’hui, M. Hall se penchera aussi sur les perspectives des exportations de la Colombie-Britannique et du reste du Canada à l’occasion d’Exportation sans limite 2016 qui se tient à l’Hôtel Fairmont Waterfront de Vancouver. Cet événement est organisé par EDC en partenariat avec Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC).

« Des débouchés s’offrent maintenant aux exportateurs, et d’autres occasions se présenteront dès 2017 », a expliqué M. Hall. « La Chine et l’Inde abritent toutes deux une classe moyenne en rapide croissance; à cela s’ajoutent des consommateurs et des entreprises américaines qui ont les moyens de dépenser. D’après nous, cette période de plus faible activité de l’économie mondiale est un moment privilégié pour les exportateurs de la Colombie-Britannique de faire en sorte qu’ils puissent profiter des débouchés sur les marchés mondiaux. La croissance étant à la veille de s’installer, ils doivent s’assurer d’être bien placés lorsqu’elle se manifestera. »

Au cours du mois de mai, dans le cadre de la tournée pancanadienne Parlons exportations d’EDC, M. Hall livrera son analyse de la conjoncture économique mondiale et précisera comment les tendances économiques influeront sur l’activité des exportateurs canadiens.

Pour en savoir plus, veuillez visiter le site de l’édition du printemps 2016 des Prévisions à l'exportation.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.