Grâce à un secteur de l’aéronautique gagnant en l’altitude, les exportations québécoises monteront en flèche après avoir affiché une mauvaise performance l’an dernier, selon les Prévisions à l’exportation semestrielles d’Exportation et développement Canada (EDC).

« Certains croient que l’industrie aéronautique fait bande à part, mais les perspectives sont encourageantes pour les divers secteurs à l’export de la belle province, a déclaré Peter Hall, vice-président et économiste en chef à EDC. Le Québec peut s’attendre à une envolée de ses ventes à l’étranger propulsée par la faiblesse du huard, la poursuite de la croissance chez nos voisins du Sud et l’ouverture de nouveaux marchés potentiels ailleurs qu’en Amérique du Nord. »

Après avoir piqué du nez l’an dernier, la filière aéronautique progressera de 4 % cette année avant de bondir de 17 % en 2018, éperonnant ainsi la croissance des ventes du Québec à l’étranger, qui atteindra 5 % cette année et 7 % l’an prochain – plus que la moyenne nationale.

Le sursaut d’activité dans les secteurs des minerais et des métaux, de la machinerie et de l’équipement industriels de même que de la foresterie imprimera aussi un élan aux exportations québécoises un peu partout dans le monde, tout comme la montée en cadence des secteurs des services et de l’agroalimentaire.

Cette amélioration surviendra dans une conjoncture très incertaine, alors que les électeurs du monde entier remettent en question la structure du commerce international. Cependant, étant donné l’augmentation sensible et concurrente de l’activité économique, EDC est convaincue que le commerce mondial et l’investissement à l’étranger continueront sur leur lancée dans un horizon à court terme.

« Risques, débouchés et conjectures composent le tableau, a expliqué Peter Hall. Les possibilités s’offrant aux entreprises sont parmi les plus intéressantes depuis la fin de la récession. Pourtant, les appels à des changements radicaux pourraient mettre toute cette activité en suspens. Voici le message qu’EDC souhaite communiquer aux entreprises canadiennes : restez dans la course et décrochez les contrats auxquels d’autres ont renoncé. »

M. Hall a traité des débouchés à l’exportation qui s’offrent aux exportateurs du Québec et de l’ensemble du pays lors de son passage à l’hôtel Omni Mont-Royal de Montréal, le 2 mai, dans le cadre de Parlons exportations. Durant cette tournée pancanadienne d’un mois, qui s’arrêtera dans 13 villes, M. Hall présentera les perspectives d’exportation des entreprises canadiennes dans le monde entier, en plus d’aborder la santé de l’économie mondiale et ses effets sur les exportateurs canadiens. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Prévisions à l’exportation d’EDC.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.