Le sondage sur l’indice de confiance commerciale (ICC) de la mi-année 2019 d’Exportation et développement Canada prend le pouls de 1 000 exportateurs canadiens et recueille de précieuses observations absentes des statistiques commerciales traditionnelles. Cet indice semestriel présente les inquiétudes et les attentes des exportateurs concernant l’avenir, leurs activités et leurs stratégies internationales en constante évolution, ainsi que leur avis sur les problèmes émergents.

 

 

Perspectives d’ensemble

L’indice de confiance commerciale du Canada n’a jamais été aussi bas en sept ans

À 69,8, l’indice de confiance commerciale du Canada n’a jamais été aussi bas en sept ans.


Principaux constats

Beaucoup moins d’exportateurs s’attendent à ce que les débouchés sur le marché international s’améliorent dans les six prochains mois.

 

Beaucoup moins d’exportateurs s’attendent à ce que les débouchés sur le marché international s’améliorent dans les six prochains mois.

 

 


Le protectionnisme reste une grande source d’inquiétude

Le protectionnisme continue d’influer sur les stratégies mondiales des exportateurs canadiens, dont près de la moitié prévoient une hausse de cette grande source d’inquiétude dans la prochaine année.

Des exportateurs assis à table discutent de leurs inquiétudes liées au protectionnisme.

  

Le protectionnisme influe sur les stratégies mondiales du tiers des exportateurs canadiens

Le protectionnisme influe sur les stratégies mondiales presqu’un tier des exportateurs canadiens

45 % des répondants prévoient une hausse du protectionnisme dans la prochaine année.

Prévoient une hausse du protectionnisme dans la prochaine année

31% des exportateurs estiment que la dispute commerciale É.-U.-Chine leur nuit.

Presque le tiers des répondants subissent les contrecoups de la guerre commerciale entre la Chine et les É.-U.

  

 

 

 

L’incertitude entourant l’ACEUM persiste

48 % des exportateurs canadiens ont une opinion neutre sur l’ACEUM

    

des exportateurs canadiens ont une opinion neutre sur le nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM), mais les opinions négatives l’emportent sur les positives.

 

L’issue des négociations de l’ACEUM joue sur les stratégies d’investissement de 39 % des entreprises

25% (+8%) des exportateurs comptent accélérer leurs investissements.

Plus d’exportateurs touchés prévoient accélérer les investissements

31% (+12%) des exportateurs comptent ralentir leurs investissements.

Les intentions de réduire les investissements chez les exportateurs touchés ont augmenté depuis le sondage de la fin d’année 2018

  

Un jeune exportateur debout, sourire aux lèvres, dans une cour en Europe

L’intérêt accru pour la diversification observé durant les négociations de l’aceum s’est émoussé, mais il pourrait revenir avec les nouveaux accords commerciaux.

  

Diversification des exportations

La moitié des exportateurs prévoient percer de nouveaux marchés, ce qui correspond à une baisse de 5 points de pourcentage depuis le sondage de la fin d’année 2018.
30 % des exportateurs ont percé de nouveaux marchés dans les deux dernières années, soit une baisse de 8 points de pourcentage depuis le sondage de 2018.

  

Diversification des investissements

11 % des exportateurs prévoient investir sur de nouveaux marchés, soit une baisse de 8 points de pourcentage depuis le sondage de la fin d’année 2018.
14 % des exportateurs investissent actuellement à l’étranger, soit une baisse de 1 point de pourcentage depuis le sondage de la fin d’année 2018.

    

 

    

Principaux nouveaux marchés des entreprises canadiennes prévoyant se diversifier

Nouveaux marchés où les exportateurs prévoient se diversifier : Mexique (12 %), Royaume-Uni et Allemagne (11 % respectivement), Chine (10 %) et France (9 %)

 

 

Principaux marchés des entreprises canadiennes prévoyant investir à l’étranger

Nouveaux marchés où les exportateurs prévoient investir : États-Unis (65 %), Chine (12 %), Royaume-Uni (7 %), Inde (6 %) et Allemagne (5 %)

 

 

 

  

Des lanternes s’étendent d’un bâtiment à l’autre dans le secteur historique de Singapour.

Incidence des nouveaux accords commerciaux sur les stratégies des exportateurs

Même si la majorité des exportateurs canadiens indiquent que les nouveaux accords commerciaux ne joueront pas sur leur stratégie d’exportation, près du quart prévoient porter une attention particulière aux marchés associés à ces accords commerciaux.

 

   

23% des exportateurs comptent surveiller davantage les marchés qu’ouvre l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste.

porteront une attention particulière aux marchès associès au PTPGP

Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste

26% des exportateurs comptent explorer davantage les marchés potentiels de l’Accord économique et commercial global.

porteront une attention particulière aux marchés associés à l’AECG

Accord économique et commercial global

 

 

  

Parlez-nous de vous

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous de votre entreprise

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous un peu plus de votre entreprise

Tous les champs sont obligatoires

Et pour finir

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous de vous

Parlez-nous de votre entreprise

Parlez-nous un peu plus de votre entreprise

Retour

Nous sommes désolés, mais notre système est temporairement inaccessible. Veuillez tenter d’y accéder de nouveau plus tard.

Toujours sans compte MonEDC ?

Inscrivez-vous pour accéder sans limite à notre savoir et à nos ressources en exportation, outils précieux pour la gestion du risque et la croissance de votre entreprise.

Inscrivez-vous maintenant Se connecter

 

À propos du sondage

À propos de l’indice de confiance commerciale d’edc

À propos de l’indice de confiance commerciale d’edcLe sondage sur l’ICC a été réalisé en mars et en avril 2019, puis publié le 13 juin 2019. Deux fois par an, EDC sonde 1 000 exportateurs canadiens. Elle prend ainsi le pouls des exportateurs canadiens et de leurs attentes relativement aux débouchés sur le marché international dans les six prochains mois.