Le sondage sur l’indice de confiance commerciale (ICC) de la mi-année 2020 d’Exportation et développement Canada prend le pouls de 1 000 exportateurs canadiens et recueille des observations absentes des statistiques commerciales traditionnelles. Cet indice semestriel présente les inquiétudes et les attentes des entreprises canadiennes concernant l’avenir, leurs activités ainsi que leurs stratégies internationales en constante évolution. EDC publie ce sondage depuis 1999.

 

 

En résumé : les cinq grandes conclusions de l’ICC

1. La confiance commerciale au Canada chute de 13,3 points pour atteindre son niveau le plus bas jamais enregistré.

Graph: La confiance commerciale au Canada a chuté à 56,0, le niveau le plus bas jamais enregistré

  

 

 

2. Les effets de la COVID-19 sur les entreprises canadiennes.

La pandémie de COVID-19 a eu une incidence négative sur les ventes pour 73 % des entreprises sondées et une incidence positive pour 14 % d’entre elles.

73 % des répondants indiquent que la COVID-19 a eu des effets négatifs sur les ventes
14 % indiquent qu’elle a eu des effets positifs
12 % indiquent qu’elle n’a pas eu d’effets

Parmi les répondants touchés par la COVID-19, 87 % indiquent que les effets dureront plus de quatre mois.

Selon 32 % des répondants, la COVID-19 se répercutera sur les ventes pendant plus d’un an.

 

 

 

 

3. La crainte d’une récession mondiale demeure élevée.

La majorité des répondants (67 %) estime que la récession causée par la COVID-19 durera plus d’un an, et 44 % pensent que la reprise se fera par de multiples vagues de redressement suivies de ralentissements.

67% say recession caused by COVID will last more than 1 year

  

 

 

  

4. Le protectionnisme demeure une grande source d’inquiétude.

Le protectionnisme influence les stratégies mondiales des exportateurs canadiens.

Un éleveur de bovins s’inquiète du protectionnisme.
Le protectionnisme influence les stratégies mondiales de 39 % des exportateurs canadiens.
35 % des répondants prévoient une augmentation du protectionnisme dans l’année à venir.

 

 

 

  

Un homme d’affaires se dirige vers une réunion dans une ville européenne.

5. Les exportateurs canadiens cherchent à diversifier davantage leurs activités à l’échelle mondiale en ciblant de nouveaux marchés.

  

 

Diversification des marchés

69 % des exportateurs prévoient exporter vers de nouveaux marchés.

    

 

    

Principaux marchés ciblés par les exportateurs qui cherchent à étendre leurs activités

Principaux marchés vers lesquels les exportateurs prévoient se tourner : États-Unis (28 %), Royaume-Uni (23 %), Allemagne (20 %), Mexique (20 %), France (18 %)

 

 

Principaux marchés ciblés par les entreprises qui prévoient se lancer dans l’exportation

Principaux marchés d’intérêt des entrepreneurs qui pensent se lancer dans l’exportation : États-Unis (67 %), Royaume-Uni (25 %), Allemagne (17 %), Italie (17 %), Japon (16 %)

 

 

 

À propos de l’indice de confiance commerciale d’EDC

Ce sondage sur l’ICC a été mené du 6 au 26 mai 2020, et publié le 25 juin 2020. Deux fois l’an, EDC sonde 1 000 exportateurs canadiens. Elle prend ainsi le pouls des exportateurs canadiens et de leurs attentes relativement aux occasions d’affaires internationales pour les six prochains mois.

 

Parlez-nous de vous

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous de votre entreprise

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous un peu plus de votre entreprise

Tous les champs sont obligatoires

Et pour finir

Tous les champs sont obligatoires

Parlez-nous de vous

Parlez-nous de votre entreprise

Parlez-nous un peu plus de votre entreprise

Retour

Nous sommes désolés, mais notre système est temporairement inaccessible. Veuillez tenter d’y accéder de nouveau plus tard.

Toujours sans compte MonEDC?

Inscrivez-vous pour explorer nos connaissances en exportation, nos webinaires et nos ressources qui vous aideront à atténuer les risques et à prendre de l’expansion.

Inscrivez-vous maintenant Ouvrir une session