La Journée internationale des femmes est le moment idéal pour nous arrêter et lever notre chapeau aux femmes intelligentes, fortes et talentueuses du monde entier, celles d’hier comme d’aujourd’hui.

À Exportation et développement Canada (EDC), cette journée est un puissant rappel de notre objectif au quotidien : faire en sorte que toutes les mères, les sœurs et les filles du pays aient les mêmes chances que les hommes de réaliser leur potentiel professionnel et leurs buts sans devoir surmonter des défis injustifiés.

Au Canada, près de 12 700 entrepreneuses se sont lancées à la conquête du monde et profitent des avantages de l’exportation… mais elles pourraient être encore plus nombreuses. Les femmes sont une minorité parmi les exportateurs canadiens; en effet, selon certaines études, même si 16 % des petites et moyennes entreprises sont détenues par des femmes, seulement 11 % d’entre elles exportent.

La plupart des raisons expliquant ce phénomène se classent dans l’une de ces trois catégories : manque de relations, manque d’accès à du financement et à du capital-développement, ou manque de connaissances et de compétences.

« Nous sommes fiers de contribuer à abattre les obstacles uniques auxquels se heurtent souvent les entrepreneuses désirant faire croître leur entreprise », affirme Mairead Lavery, présidente et chef de la direction d’EDC.

« Nous démontrons notre engagement envers les entreprises dirigées et détenues par des femmes en mettant à leur disposition notre expertise et nos connaissances spécialisées en commerce, du capital-développement, et des relations qui leur permettront de prendre de l’expansion. En plus de ces produits et services, nous continuerons de bousculer les idées reçues sur l’exportation pour encourager les entrepreneuses à voir grand, à oser et à conquérir le monde. »

Le plan stratégique d’EDC témoigne de notre intention de donner la priorité aux entreprises canadiennes détenues ou dirigées par des femmes, d’investir dans celles-ci et d’évaluer nos progrès en la matière. D’ailleurs, la responsable de la Stratégie pour les femmes d’affaires en commerce international, un nouveau poste à EDC, a le mandat d’approfondir et de mettre en œuvre une stratégie à long terme pour honorer nos engagements et aider plus d’entrepreneuses à percer, croître et réussir à l’étranger.

« Pour le moment, les femmes sont sous-représentées dans le monde du commerce international, mais de grands changements se profilent à l’horizon », affirme Jennifer Cooke, responsable de la Stratégie pour les femmes d’affaires en commerce international d’EDC.

« Plusieurs acteurs des secteurs public et privé s’entendent sur l’importance d’encourager les Canadiennes voulant se lancer à l’étranger et ils sont prêts à les appuyer, en les aidant à mieux évaluer le risque ou en leur expliquant comment soumettre des demandes de financement, par exemple. »

Voici quelques entrepreneuses qu’EDC a récemment appuyées :

  • Stephanie Lemieux, fondatrice et chef de la direction de LibelluleMonde Inc., est une entrepreneuse autodidacte avec un talent inné pour savoir ce dont elle a besoin pour bâtir son entreprise et devenir une leader dans son domaine. Son entreprise conçoit, fabrique, installe et désinstalle des produits graphiques pour des avions commerciaux, privés, régionaux ou militaires. S’il peut être difficile de travailler dans un secteur faisant l’objet d’une réglementation stricte, LibelluleMonde réussit tout de même à mettre à profit le savoir-faire de ses employés et de son équipe d’experts chevronnés pour offrir des solutions complètes à tous ses clients, au Canada ou à l’étranger. EDC protège les comptes clients de l’entreprise de Stephanie, ce qui lui assure la tranquillité d’esprit lorsqu’elle vend à l’étranger et lui permet d’offrir de meilleures modalités de paiement à ses clients.
  • Lori Pecorilli est la présidente et cofondatrice du groupe Latium, entreprise albertaine devenue une multinationale en une vingtaine d’années. Elle a fait de sa modeste entreprise de consultation et de location de flottes de véhicules un incontournable pour les sociétés œuvrant dans l’industrie lourde. L’esprit entrepreneurial et le talent de Lori permettent à ses clients de réduire leurs dépenses, de renforcer la sécurité et de simplifier leurs activités. Lori et son mari Tony, cofondateur et chef de la direction, ont amené leur entreprise à travailler avec les plus gros joueurs de l’industrie canadienne. Grâce aux produits d’EDC, Latium Fleet Management peut gérer sa trésorerie, augmenter sa capacité d’emprunt et faire des investissements à l’extérieur du Canada.

Le succès de ces entreprises – et de milliers d’autres aussi gérées et détenues par des femmes – est un succès pour le Canada. Près de la moitié des nouvelles entreprises appartiennent à des femmes; c’est donc le moment idéal de les encourager à grandir grâce au commerce international.

Aujourd’hui comme toujours, EDC s’engage à travailler avec les entrepreneuses pour leur ouvrir les portes du marché international, les aider à tisser des liens et les appuyer dans leur expansion.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour conquérir le monde en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit au principe de durabilité et de responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-888-434-8508 ou rendez-vous au www.edc.ca.