D’après un nouveau sondage d’Exportation et développement Canada (EDC) publié aujourd’hui, la confiance des exportateurs canadiens a atteint son paroxysme depuis plus de 20 ans, après être descendue à son plus bas au début de la pandémie.

« On peut vraiment voir un élan économique se dessiner au fil de la campagne de vaccination et du déconfinement un peu partout dans le monde », explique Peter Hall, économiste en chef d’EDC. « Comme certains grands marchés commencent à reprendre du poil de la bête, les exportateurs canadiens ont bon espoir quant aux perspectives à court terme. » 

L’indice de confiance commerciale (ICC) du milieu d’année montre à quel point la situation s’est améliorée; en effet, il est passé à 80,5, contre 67,5 à la fin de 2020, soit une hausse de 19 %, un bond jamais vu depuis le début des sondages d’EDC, en 1999.

Pour la deuxième fois consécutive, les cinq volets de l’ICC, ainsi que les autres facteurs comme la taille de l’entreprise, la région géographique et le secteur, se sont améliorés. Parmi tous les volets de l’indice, c’est la conjoncture économique (d’ici et d’ailleurs) qui suscite le plus d’optimisme. D’ailleurs, le redressement s’observe dans tout le Canada. Si l’Ouest s’avère la région la moins optimiste (76,4), le Québec est celle qui connaît le plus grand regain de confiance, avec une augmentation de 18,7 points pour atteindre 85,4.

Bien que tous les secteurs participent au mouvement, le secteur du transport est celui qui a connu la plus importante hausse depuis la fin de 2020 (17,2). Le secteur des technologies de l’information et des communications est désormais le plus confiant de tous, ce qui s’explique probablement par la dématérialisation de diverses activités pendant la pandémie.

La plupart des entreprises continuent toutefois de souffrir de la pandémie, qui aurait nui à leur chiffre d’affaires dans 62 % des cas. Cela dit, la production a indéniablement retrouvé sa vigueur, et de plus en plus d’entreprises font état de retombées positives, en l’occurrence 28 %, soit deux fois plus que l’an dernier. On peut en conclure que les entreprises sont en train de s’adapter à la nouvelle réalité du travail et modifient leur production pour tirer avantage des nouvelles tendances de la demande.

De plus en plus d’entreprises rapportent une amélioration de leurs commandes des États-Unis. Comme presque les trois quarts (73 %) prévoient des gains, les attentes quant au total des exportations au cours de six prochains mois ont atteint les sommets d’avant la pandémie.

« La confiance renouvelée des exportateurs canadiens repose indéniablement sur la forte relance économique au sud de la frontière », précise M. Hall, qui ajoute qu’EDC s’attend à voir la relance mondiale passer à la vitesse supérieure durant la deuxième moitié de 2021. « Il y a lieu de croire que la généralisation du déconfinement aux États-Unis stimulera la relance du commerce canadien, car les consommateurs américains commencent à puiser dans leurs économies substantielles pour satisfaire la demande comprimée. À cette étape de la relance, l’offre aura peut-être du mal à suivre l’explosion de la demande. »

Autres faits saillants 

  • L’intérêt pour la diversification se confirme : 65 % des répondants pensent explorer de nouveaux marchés et investir à l’étranger; on cible principalement le Royaume-Uni et l’Australie.
  • Le regain de confiance touche toutes les tailles d’entreprise : il est le plus prononcé chez les petites entreprises (81,0), suivies des moyennes (79,9), puis des grandes (77,7).

À propos de l’indice de confiance commerciale d’EDC

Le sondage sur l’indice de confiance commerciale regroupe les réponses de 612 exportateurs canadiens. Deux fois par année, EDC recueille des observations absentes des statistiques commerciales traditionnelles. Elle prend ainsi le pouls des exportateurs canadiens et de leurs attentes relativement aux occasions d’affaires internationales. Les répondants de ce sondage en ligne forment un échantillon représentatif de petites, moyennes et grandes entreprises des quatre coins du pays. Le sondage a été mené du 5 mai au 1er juin 2020.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.