Nous sommes humbles. Nous travaillons fort. Nous nous acquittons de nos tâches efficacement et dans le calme, deux attributs que nous partageons, avec l’animal qui se trouve être notre symbole national, le castor. Mais dans le cadre du climat d’incertitude actuelle qui sévit au sud de la frontière, c’est grâce à ces deux qualités qu’une possibilité se dessine pour le monde des affaires canadien : enlever d’un coup l’étiquette « États-Unis version diète » qui est trop souvent accolée au Canada.

Une marque du Canada qui se montre percutante attire des clients du monde entier qui vont faire des achats et investir au Canada. C’est une source de confiance pour les Canadiens (un élément clé pour affronter la concurrence sur les marchés étrangers), et les pouvoirs publics aux quatre coins du pays peuvent s’entendre autour de la marque sur ce que nous voulons être.

Kevin Lynch, Tiff Macklem, David Soberman  —  Globe & Mail, 12 mars 2016

Le Canada, ce n’est pas seulement le hockey et le sirop d’érable. Notre pays est en train de bâtir une marque unique qui a le vent en poupe sur la scène mondiale. Cependant, les entreprises canadiennes n’ont pas conscience des atouts et de l’avantage concurrentiel que cette marque peut leur offrir.

Voici comment est perçu le Canada, en tant que marque, dans le monde :

1) Terre des ressources naturelles et de grands espaces
2) Riche en ressources
3) Bonne réputation
4) Innovant
5) Digne de confiance
6) Multiculturel

Des milieux naturels sauvages et propres

La feuille d’érable est une superbe marque. En Corée du Sud, en Chine et en Inde, on adore les produits canadiens et on aime les entreprises canadiennes. Pour les citoyens de ces pays, les produits importés sont en quelque sorte originaux. C’est un peu un cas d’ingénierie inverse. À nos yeux, tout est fabriqué en Chine. Les Chinois adorent les produits fabriqués au Canada.

Moses Lam  —  Vitality Air

La richesse des ressources

La marque du Canada est-elle ternie par la marque des sables bitumineux ? Je ne le crois pas. Les gens que je rencontre connaissent le Canada autant pour sa neige et ses sports de plein air que pour les sables bitumineux. Chaque fois que quelqu’un au Congrès américain fait une remarque négative, ça fait les unes dans toute la presse canadienne, mais les journaux n’en parlent pas aux États-Unis. Nous sommes simplement hypersensibles sur le sujet. Le monde nous voit de façon plus globale que ça.

Rick George  —  associé Novo Investments

Une bonne réputation

Dans le monde, le Canada est en tête en matière de perceptions extérieures en tant qu’excellent endroit pour étudier ou à visiter. Toutefois, les recherches montrent que nous pouvons améliorer la perception de la nation en tant que destination commerciale et pays doté d’un climat propice aux investissements.

Daniel Tisch  —  PDG Argyle Public Relations

L’innovation

C’est vrai, nous avons créé des choses que le reste du monde a adoptées. On ne peut pas s’empêcher d’être fier d’être Canadien.

Tom Jenkins  —  PDG OpenText

La confiance

Cette possibilité ouverte au Canada (en matière d’agroalimentaire) est le fruit de notre bonne gouvernance, de la qualité de nos ingrédients, de la diversité des aliments que nous produisons et traitons, et de la valeur que nous ajoutons pour répondre à ces besoins.

David McInnes  —  président et chef de la direction Institut canadien des politiques agroalimentaires

Le multiculturalisme

Nous étudions l’histoire pour tirer des leçons de l’histoire et façonner notre avenir. Les enseignements sont clairs et ouvrent la voie à un avenir de prospérité et de succès économiques : le Canada s’est appuyé sur la diversité et l’immigration pour construire une économie florissante et continuera sur ce même chemin dans les années à venir.

Gordon Nixon  —  président BCE

Le Canada devrait chercher à être le pays le plus mondial sur terre. Nous devrions être mondialistes. Si une organisation a un acronyme international, nous devrions en être membres et apporter une contribution.

John Manley  —  président et chef de la direction Conseil canadien des affaires

Pourquoi cette réputation de pays ingénieux est-elle souhaitable ? Si vous avez besoin d’une montre, tout le monde sait qu’il faut se tourner vers la Suisse. Si vous voulez une ingénierie précise, adressez-vous à l’Allemagne. Si vous voulez construire un navire, la Corée est le meilleur choix. Nous voulons que le monde entier pense ceci : si vous faites face à un problème difficile et qu’il vous faut de l’ingéniosité et de l’imagination pour le résoudre, ne faites pas appel aux Suédois, aux Chinois, ni même aux Américains, contactez les Canadiens (même si le terme « ingéniosité américaine » obtient 52 fois plus de résultats sur Google que le terme « ingéniosité canadienne ») et, en passant, payez-nous bien.

William Watson  —  économiste et journaliste

Les Canadiens sont vraiment sympathiques, et c’est bien cette réputation que nous avons aux quatre coins du monde. Les pays étrangers aiment traiter avec les Canadiens, alors je vous conseille de vous « armer de gentillesse » et de vous surpasser dans ce domaine. Lorsque notre équipe est sur place, nous rayonnons, tout le monde sait que nous sommes une entreprise canadienne (nous avons des drapeaux canadiens sur nos uniformes) et les gens nous aiment. Nous aidons à incarner la qualité canadienne. Tout comme vous voulez votre Ferrari provienne d’Italie, vous voulez que votre cave à vin provienne du Canada, et c’est cette image de marque que nous essayons de porter. Si vous voulez la crème de la crème, elle proviendra du Canada.

Robb Denomme  —  PDG Genuwine Cellars

Je pense que notre solide réputation […] est intimement liée à la marque mondiale du Canada. Dans le monde, le Canada est perçu comme cet endroit de grands espaces magnifiques et purs, alors quand les Coréens pensent au Canada, ils pensent à l’air frais, aux eaux propres et aux prairies aux tons dorées. Et je crois que cela se retranscrit dans la façon dont les Coréens voient nos aliments, car les poissons canadiens sont pêchés dans ces eaux vierges et nos cultures poussent dans ces champs pittoresques. Cela a certainement un impact.

Allison Boulton  —  conseillère en commerce international Small Business B.C.