L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l’épidémie du Covid-19 une « pandémie ». D’abord identifié au mois de décembre à Wuhan, en Chine, le virus a gagné tous les continents, sauf l’Antarctique. Plus de 70 pays ont rapporté de nouveaux cas de COVID-19; les pouvoirs publics et les autorités sanitaires travaillent sans relâche pour endiguer la propagation de la maladie, qui a infecté à ce jour plus de 130 000 personnes.

Comme il y a de plus en plus d’avis aux voyageurs et de restrictions des déplacements vers les régions touchées, les entreprises exportatrices canadiennes devront trouver des façons de se protéger au maximum contre les risques de perturbation de l’approvisionnement et les effets des variations des cours des produits de base à l’échelle mondiale que pourrait entraîner le COVID-19.

Le risque de ne pas être payé par un client, un partenaire ou un fournisseur étranger continuera d’augmenter, et certains exportateurs devront demander à leur banque des fonds de roulement additionnels pour pallier l’augmentation des coûts. Dans notre webinaire Limiter les dégâts : COVID-19 et chaînes d’approvisionnement mondiales, nous expliquerons ce que peuvent faire les exportateurs canadiens pour se préparer à faire face à des marchés étrangers en évolution rapide et présenterons l’aide que peut apporter EDC.

Visionnez pour découvrir :

  • les moyens que prend EDC pour surveiller les conséquences du virus et l’incidence sur les chaînes d’approvisionnement mondiales;
  • quels effets aura l’éclosion du virus sur l’économie mondiale et quels pays seront les plus durement touchés; 
  • comment protéger votre entreprise contre le risque de défaut de paiement d’un fournisseur ou d’un client; 
  • comment obtenir des fonds de roulement additionnels auprès de votre banque.

Notre panel

Animatrice 

Conférenciers