En plus de faciliter les transactions, EDC a comme mandat de développer le commerce d’exportation. En clair, ouvrir des portes et créer des débouchés pour les entreprises canadiennes exportant des produits et des services. L’une de nos stratégies est d’établir des relations avec des entreprises étrangères de marchés ou de secteurs stratégiques, puis de les mettre en contact avec des entreprises canadiennes qualifiées. 

Le Programme de financement et jumelage d’affaires permet aux entreprises canadiennes d’être mises en relation avec de grandes entreprises mondialisées, désireuses de se prévaloir de l’expertise et des innovations canadiennes, et avec lesquelles EDC cultive des liens depuis plusieurs mois ou années. À noter que nous élargissons actuellement le programme en recourant à la technologie afin qu’un plus grand nombre d’entreprises puissent en profiter. Les exportateurs peuvent aujourd’hui trouver sur notre site Web une liste de marchés, secteurs et entreprises avec lesquels nous entretenons des liens qui pourraient être d’intérêt pour elles, à condition qu’elles respectent les critères recherchés.

Homme et femme en veston vert regardant un écran d’ordinateur

Financement et jumelage d’affaires

Le Financement et jumelage d’affaires, notre outil le plus prisé pour promouvoir le jumelage d’affaires au profit de nos clients canadiens, est un engagement de financement non contraignant à l’endroit d’une entreprise étrangère que nous utilisons pour amener cette dernière à envisager d’acheter des produits ou services au Canada et de travailler avec EDC pour mieux comprendre les capacités canadiennes (par exemple, en participant à des événements de réseautage d’affaires).

En 2019, nous avons passé en revue toutes nos relations dans le cadre de ce programme afin de nous assurer qu’elles cadraient bien avec la stratégie de la Société et respectaient ses valeurs et ses politiques. Cet exercice nous a amenés à adopter une approche plus réfléchie et stratégique à l’égard de nos relations et des entreprises avec lesquelles nous faisons affaire. Nous avons mis fin à certaines relations dans le cadre du programme, vu le non-respect de nos attentes liées à la gestion de la RDE, et privilégions désormais les relations avec des sociétés adoptant des pratiques exemplaires.

En 2019, EDC : 

  • a aidé 542 entreprises canadiennes (principalement des PME) à développer leurs activités grâce aux relations du Financement et jumelage d’affaires; 
  • a octroyé 28 nouveaux prêts dans le cadre du programme, pour un total de 5,4 milliards de dollars; 
  • a accordé deux prêts à des entreprises ayant recours au programme pour la première fois. 

Mises en relation commerciales

EDC organise des événements de réseautage pour entreprises et collabore avec le Service des délégués commerciaux et d’autres partenaires canadiens pour la réalisation de missions commerciales, des occasions uniques pour les exportateurs canadiens de rencontrer des entreprises étrangères. Pour améliorer les chances de voir des transactions se concrétiser, nous n’avons ménagé aucun effort pour trouver des entreprises canadiennes en mesure d’apporter des solutions aux grandes préoccupations des acheteurs étrangers, notamment l’innovation, l’approvisionnement vert et la transformation numérique.

Par exemple, en 2019, l’Équipe du commerce international a invité 15 entreprises novatrices du secteur minier à rencontrer quatre entreprises du Financement et jumelage d’affaires au Chili. Les entreprises canadiennes sont au sommet du secteur à l’échelle mondiale et apportent de la valeur par leurs services et leurs technologies, mais les fournisseurs en question avaient des propositions de valeur qui s’arrimaient spécialement aux besoins des entreprises étrangères et aux possibilités d’approvisionnement. Les rencontres ont eu lieu dans les bureaux des entreprises minières pour faciliter la participation de nombreux représentants d’entreprise et donner à nos clients canadiens la chance de parler avec des gens parfaitement qualifiés pour évaluer leur offre.

Résultat : des 41 rencontres organisées, pas moins de 12 ont donné lieu à de nouvelles discussions avant la fin de l’année, dont 2 ont déjà mené à une vente. Dans un secteur où le cycle de vente est généralement de un à deux ans, un délai de un mois est vraiment remarquable.

En 2019, EDC a organisé 15 événements de mise en relation, qui ont rassemblé 196 entreprises canadiennes et 32 acheteurs étrangers.