Dans la conduite de ses activités, EDC interagit avec diverses parties prenantes. Vu l’étendue et la complexité des enjeux liés à nos activités, nous nous employons à connaître l’éventail de leurs points de vue, sachant que c’est tout à notre avantage.

Le ton a été donné par les leaders à partir du sommet de la hiérarchie : en 2019, EDC a opéré un virage en privilégiant un dialogue plus ouvert, plus transparent et plus soutenu avec ses parties prenantes externes. Ce virage faisait suite aux conclusions de l’examen du Cadre de gestion des risques environnementaux et sociaux de l’année précédente et à la reconnaissance de la nécessité de ce dialogue pour améliorer nos politiques et pratiques.

Voici nos principales parties prenantes externes et des exemples de participation en 2019 :

Parties prenantes

Participation en 2019


Conseil consultatif sur la responsabilité et la durabilité des entreprises
Composé d’éminents experts, le Conseil consultative sur la responsabilité et durabilité des entreprises conseille et aiguille le Conseil et l’Équipe de la haute direction sur les pratiques de RDE.


Le but premier de la réunion du printemps 2019 était de connaître l’avis du Conseil consultatif relativement au rôle qu’EDC peut jouer, en tant qu’organisme de crédit à l’exportation présent dans la sphère privée, pour prévenir les atteintes aux droits de la personne par des entreprises soutenues par la Société. La réunion de l’automne 2019 portait quant à elle sur la gouvernance et les approches adoptées par les conseils d’administration dans la mise en œuvre des stratégies de durabilité. Les procès-verbaux sont publiés sur notre site Web.


Panel consultatif sur l’industrie 
Le Panel consultatif sur l’industrie est formé de représentants d’associations industrielles du Canada, qui s’exprime au nom d’entreprises de toutes tailles et de divers secteurs. Le panel se réunit annuellement pour discuter de thèmes propres au commerce et conseiller EDC sur les moyens de soutenir les entreprises canadiennes plus efficacement. 


Deux nouveaux participants se sont joints au Panel cette année : la Chambre de commerce LGBT+ du Canada et l’Organization of Women in International Trade. Les sujets abordés pendant la séance étaient la diversification du commerce et les pratiques responsables et durables. Les procès-verbaux sont publiés sur notre site Web.


Clients et groupes sectoriels
Dans le cadre de nos partenariats avec des groups sectoriels ainsi que notre participation à des tables rondes et des missions commerciales, nous approfondissons notre compréhension des besoins des entreprises canadiennes de façon à mieux faire valoir leurs intérêts.


Nos bureaux régionaux se sont mobilisés à l’occasion de la tournée des PME canadiennes de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international pour promouvoir l’exportation et nouer des liens avec des PME.

EDC était bien représentée au congrès de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs à Toronto. Sa délégation a participé à des tables rondes et a discuté avec des sociétés minières canadiennes et des membres de la société civile internationale.

La haute direction d’EDC a pris part à quatre tables rondes organisées par Canadian Business for Social Responsibility (CBSR) dans le cadre de la campagne Do Business Like a Canadian.

EDC est officiellement devenue partenaire de la Chambre de commerce LGBT+ et a participé à son sommet annuel et à une mission commerciale aux États-Unis, deux événements que la Société a d’ailleurs parrainés. Se reporter à la page Favoriser la diversification du commerce pour en savoir plus sur les entreprises détenues par des membres de la communauté LGBTQ2+, les exportateurs autochtones et l’initiative Femmes en commerce international.


Organisations et représentants de la 
société civile
Les organisations de la société civile apportent une perspective et une expertise importantes sur les volets des activités d’EDC liés aux droits de la personne, aux changements climatiques, à l’intégrité et à la transparence.


Le vice-président directeur et chef de la direction des affaires commerciales d’EDC, Carl Burlock, a rencontré des représentants d’une coalition de 15 organisations colombiennes pour connaître leur point de vue sur les activités d’EDC en Colombie et mieux comprendre les risques associés aux marchés où les entreprises canadiennes font des affaires. La coalition était accompagnée de représentants d’Above Ground, d’Amnistie internationale Canada, du Conseil canadien pour la coopération internationale et de l’Alliance de la Fonction publique du Canada.

Nous avons en outre participé au sommet Faire des objectifs globaux des entreprises locales – Canada du Pacte mondial de l’Organisation des Nations Unies. Cet événement, que nous parrainions, rassemblait des dirigeants d’entreprise et des membres de la société civile, de gouvernements et du Pacte mondial autour d’une question : comment accélérer la réalisation des objectifs de développement durable.

Le directeur du Groupe de la gestion des risques environnementaux et sociaux d’EDC a participé à une table ronde pour discuter de la réponse d’EDC aux enjeux touchant les entreprises et les droits de la personne dans le cadre du symposium Prendre nos responsabilités : Canada, entreprises et droits humains. L’événement réunissait des représentants de la société civile et du gouvernement. Nous avons profité de l’occasion pour rencontrer nos principales parties prenantes et pour faire connaître nos priorités respectives de manière à faire progresser notre travail relativement aux enjeux touchant les entreprises et les droits de la personne.


Participation aux initiatives internationales
En jouant un rôle au sein de grandes organisations internationales, nous contribuons à résoudre les problématiques mondiales et à définir les normes internationales en ce qui a trait au climat, à la biodiversité, aux droits de la personne et aux risques sociaux.


Nous poursuivons notre implication au sein du groupe des spécialistes de l’environnement et des enjeux sociaux de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ce forum est un lieu d’échange sur les politiques et pratiques environnementales et sociales des organismes de crédit à l’exportation. Ce travail non seulement sert à définir les pratiques exemplaires relatives aux grands enjeux, mais permet également d’uniformiser les règles du jeu pour ce qui est de l’utilisation des crédits à l’exportation à l’échelle mondiale.

EDC a pris part aux travaux de l’Association des Principes de l’Équateur (EP) à titre de membre de cinq groupes de travail, notamment celui sur les changements climatiques, dont elle assure la coprésidence, qui a mis au point la nouvelle approche de gestion des risques liés aux changements climatiques. La dernière version des Principes (EP4), qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, resserre les exigences des évaluations en matière de droits de la personne et de changements climatiques ainsi que des contrôles préalables visant les incidences du financement de projets sur les populations autochtones.