Au cours des deux dernières années, nous avons évalué nos activités d’un point de vue résolument axé sur la durabilité et les retombées. Nous savons que la pérennité d’EDC dépend de la réussite de nos clients et de notre capacité à améliorer la compétitivité commerciale du Canada. Cette vision vient changer notre façon de faire de différentes façons. En voici quelques exemples :

  • Nous avons établi de nouvelles pratiques de gouvernance et remodelé notre processus d’intégration des gros exportateurs canadiens et emprunteurs du programme de création de débouchés commerciaux. Dorénavant, avant de réaliser une transaction avec ces acteurs du marché, nous évaluons les risques financiers et non financiers qu’ils présentent de façon à mieux les connaître, à déterminer comment nous pouvons les aider et vérifier s’ils répondent à nos exigences et à nos attentes. Si nous décidons par la suite de travailler avec l’entreprise, un contrôle préalable simplifié pourra être effectué au moment de la transaction.
  • EDC procure diverses solutions financières aux exportateurs canadiens de tous les secteurs. Nous souhaitons à l’avenir nous concentrer davantage sur les entreprises actives dans des secteurs nouveaux ou en émergence qui présentent de belles possibilités à long terme pour le Canada de même que sur celles des secteurs où nous pouvons faire valoir les intérêts commerciaux progressistes et inclusifs du pays. Il s’agit de secteurs comme les technologies propres, la fabrication de pointe et la technologie, qui regroupent des entreprises canadiennes innovatrices et tournées vers l’avenir en mesure de répondre aux besoins des secteurs traditionnels et émergents. 
  • Pour ne pas dupliquer les produits et services offerts par les banques canadiennes ni leur faire concurrence, nous cherchons à proposer des solutions que seule EDC peut offrir, c’est-à-dire qui peuvent combler les carences sur le marché ou entrer en jeu là où le secteur privé est peu enclin à s’investir. Par exemple, nous pouvons fournir aux entreprises du capital de croissance qu’elles pourront injecter à l’extérieur du Canada ou investir dans des entreprises qui cherchent un partenaire à long terme pour faciliter leur croissance à l’étranger. Notre proposition de valeur unique, conjuguée à notre appétit pour le risque sur la scène internationale et à notre vaste réseau de relations, vient changer les conversations que nous avons avec nos clients et nous permet de leur offrir toujours plus, et ce, à long terme. 
Le système d'irrigation agricole d'Hortau

Technologies propres

Au cours des dernières années, les préoccupations en matière de développement durable partout sur la planète a fait bondir l’intérêt pour les technologies propres. Le Canada compte un grand nombre d’entreprises de technologies propres innovatrices et concurrentielles dans de nombreux secteurs, et ces entreprises doivent chercher des débouchés à l’international. EDC est là pour leur prêter main-forte. Ayant fait du secteur des technologies propres l’une de nos grandes priorités en 2012, nous demeurons encore aujourd’hui le principal bailleur de fonds des sociétés canadiennes de technologies propres.

Au fil des ans, nous avons aidé ces entreprises à aiguiser leur appétit pour le risque en créant une équipe chargée de les servir et en adaptant notre approche pour corriger les lacunes du marché, leur permettre d’accéder au capital qui leur fait cruellement défaut et confirmer la réputation du Canada dans le secteur mondial des technologies propres. Nous fortifions cet écosystème en travaillant avec les exportateurs et en collaborant avec nos partenaires gouvernementaux et d’autres sociétés d’État (la Banque de développement du Canada, la Corporation commerciale canadienne, Technologies du développement durable Canada et le Service des délégués commerciaux).

EDC gère par ailleurs une enveloppe de 450 millions de dollars destinée au déploiement de technologies propres, qui a été accordée par le gouvernement fédéral dans son budget de 2017. En 2019, nous avons puisé à même ces fonds pour soutenir l’expansion d’Ecolomondo, entreprise de recyclage de pneus et de déchets. Le prêt de financement de projet de 32,1 millions de dollars consenti par EDC permettra à Ecolomondo de construire, dans la ville ontarienne de Hawkesbury, sa première usine commerciale de recyclage de pneus usés, ce qui générera environ 40 emplois directs et d’importantes retombées économiques pour la région.

Le secteur des technologies propres en chiffres :


 

Icônes en teintes de bleu représentant trois personnes

227

clients servis en 2019, comparativement à 210 en 2018

Icône représentant le symbole du dollar sur une main ouverte

2,5 milliards de dollars

d’activités facilitées, comparativement à 2,1 milliards en 2018


 

Homme barbu au podium du forum Cleantech

Notre troisième semaine de l'exportation des technologies propres annuelle affichait complet avec plus de participants que jamais.

Semaine de l’exportation des technologies propres

En 2019, nous avons tenu la troisième édition de la Semaine de l’exportation des technologies propres, qui rassemblait des spécialistes de ce secteur. L’événement, qui a affiché complet et accueilli un nombre record de participants, avait pour but d’alimenter la discussion nationale sur les débouchés qui s’offrent aux entreprises du secteur souhaitant miser sur le dynamisme de la demande extérieure. Le programme de 2019 comportait une nouveauté, à savoir le Forum des exportatrices de technologies propres, dont les deux tables rondes réunissaient des figures de proue féminines dans les domaines des technologies propres et du financement.