Parce que nous sommes une institution financière qui appuie le volet exportation des activités d’entreprises canadiennes, nous avons la responsabilité d’évaluer et de gérer les risques environnementaux et sociaux que posent nos clients. Dans le cadre de nos relations, nous faisons tout pour veiller à ce que les entreprises que nous soutenons respectent la réglementation et s’efforcent de se conformer aux pratiques exemplaires.

Nos politiques et pratiques d’examen et de contrôle préalable des risques environnementaux et sociaux sont en phase avec tous les engagements internationaux du Canada et guidées par ceux-ci, y compris les lignes directrices pertinentes destinées aux organismes de crédit à l’exportation de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Pour les transactions de financement de projets (c’est-à-dire ceux auxquels participe financièrement EDC à l’étranger, comme les projets miniers ou éoliens), nous appliquons également les Normes de performance de l’IFC relatives à la durabilité environnementale et sociale ainsi que les Principes de l’Équateur.

En 2019, nous avons publié la version remaniée du cadre de la Politique de gestion des risques environnementaux et sociaux (GRES) ainsi que des nouvelles politiques sur les changements climatiques et les droits de la personne, ce qui témoigne de notre volonté de demeurer à jour et pertinents tout en servant nos clients et autres parties prenantes d’une manière progressiste, responsable et durable.

L’examen, qui comprenait une large consultation des parties prenantes tout au long de 2018, s’est traduit par ce qui suit :

En savoir plus :

Politique sur les changements climatiques et son application – voir la section Divulgation au regard du GIFCC

Politique sur les droits de la personne et son application – voir la section Divulgation liée aux droits de la personne

Politique de divulgation et son application – voir la section Promouvoir l’intégrité dans les pratiques commerciales

Homme portant un casque de protection et un pantalon court qui installe des panneaux solaires

Obligations vertes

Étant donné l’intérêt grandissant suscité par le financement de l’action climatique dans le monde, EDC a émis une obligation verte de 500 millions de dollars en 2019. Il s’agissait, pour la Société, de sa deuxième obligation verte en dollars canadiens et de sa cinquième depuis 2014.

Le produit de toutes ces obligations sera affecté au portefeuille de projets verts d’EDC, qui comprend des prêts consentis à des entreprises axées sur la conservation, la protection ou l’assainissement de l’air, de l’eau ou du sol, la production d’énergie renouvelable et l’atténuation des changements climatiques. Jusqu’à présent, ce produit a contribué au financement d’une trentaine de transactions soutenant des entreprises ou des projets générateurs de retombées environnementales positives. De plus, on estime que l’ensemble de ces efforts a permis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de quatre millions de tonnes.

Avec cette dernière obligation, EDC espère attirer plus d’investisseurs nationaux et internationaux et stimuler davantage la croissance du marché canadien des obligations vertes. 

Visitez la page consacrée aux obligations vertes pour en savoir plus sur le cadre de référence pour les obligations vertes et consulter les rapports annuels faisant état de leurs retombées.