Le défi

Pour Craig Hodgins et ses collègues, 2008 a été une année difficile : en pleine récession mondiale, et alors que le secteur automobile tournait au ralenti, ils ont procédé au rachat par les cadres de Nagata Auto Parts, une entreprise japonaise, pour en faire London Automotive & Manufacturing Ltd (LA&M). L’entreprise d’emboutissage de métal a dû fermer pour 17 semaines son usine de London, en Ontario, le temps de solliciter des commandes auprès de son principal client, CAMI Assembly de General Motors (GM), situé à Ingersoll.

london-automotive-2.jpg

Le chiffre d’affaires de LA&M est passé de 3,5 millions de dollars la première année à 40 millions de dollars en 2018, si l’on compte les ventes de ses deux usines, au Canada et au Mexique.

Selon M. Hodgins, la relation entre LA&M et GM a joué un rôle déterminant dans la croissance de l’entreprise : une conversation avec un acheteur de GM est à l’origine de la décision d’ouvrir une usine au Mexique, pour mieux servir les installations de GM en Amérique du Nord. Cela dit, tout s’est joué lorsque LA&M est devenue partenaire d’approvisionnement stratégique, car l’entreprise a aussitôt pris son envol.

La solution d’EDC

GM voulait passer d’un grand nombre de fournisseurs de pièces automobiles à quelques partenaires d’approvisionnement stratégique seulement. LA&M est devenue une candidate idéale dès lors que son usine mexicaine a ouvert ses portes.

En 2011, GM lui a proposé le contrat de fabriquer, à London, 70 sortes de pièces automobiles destinées à des usines de GM au Michigan et en Ohio.

" Il fallait prendre toute la commande, sans quoi on risquait de la perdre ", explique M. Hodgins, soulignant l’énorme charge de travail qui incombait à LA&M.

Le problème, c’était le coût initial de l’équipement de fabrication des pièces : où trouver les fonds?

London Automotive

" Le coût des équipements requis pour la commande s’élevait à 18 millions de dollars. À l’époque, c’était bien au-delà de nos ventes annuelles. Normalement, un client ne rembourse un équipementier pour l’achat d’outillage qu’après le processus d’approbation des pièces de production, c’est-à-dire six ou sept mois plus tard. Et encore faut-il payer les ouvriers ", ajoute M. Hodgins.

La banque de LA&M acceptait de lui prêter 65 % de la valeur totale du contrat, mais ce n’était pas suffisant. C’est alors qu’elle lui a suggéré de consulter EDC. Grâce à la garantie de prêt issue du Programme de garanties d’exportations d’EDC, la banque a élevé son financement à 90 % de la valeur de la commande, ce qui a permis à LA&M d’acheter l’équipement nécessaire et d’obtenir le contrat de GM.

Jamais nous n’aurions eu un tel succès sans l’aide d’EDC.

Craig Hodgins  —  président London Automotive & Manufacturing Ltd

Le résultat

LA&M a montré à GM qu’elle pouvait prendre en charge de grosses commandes, et depuis, les contrats de taille affluent. L’entreprise n’a aucun regret. GM lui a même octroyé deux prix d’excellence, en plus de l’exclusivité de quelques pièces de marque utilisées dans plusieurs véhicules de GM et dans toutes ses installations du monde. LA&M fournit donc des usines de GM en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie.

London Automotive

Un objectif majeur de l’entreprise est de diversifier sa clientèle. Comme bien des gens, M. Hodgins a été surpris quand GM a annoncé, en novembre 2018, la fermeture de quatre usines en Amérique du Nord. À peine quelques mois avant la nouvelle, LA&M avait renouvelé des contrats pour fournir des pièces automobiles aux usines de Warren, en Ohio, et de Detroit, dans le Michigan jusqu’en 2024. M. Hodgins garde toutefois confiance en l’avenir. D’ailleurs, l’entreprise a récemment obtenu un gros contrat de Chrysler, sans compter qu’elle ambitionne de faire des affaires avec Honda, Toyota et des clients dans d’autres secteurs. Aujourd’hui, LA&M bénéficie d’une marge de crédit d’EDC qui vient s’ajouter au financement traditionnel pour combler ses besoins en fonds de roulement.

Services d’EDC utilisés

Fonds de roulement

Fonds de roulement : dix solutions pour augmenter vos ventes à l’étranger

Notre Programme de garanties d’exportations peut aider votre banque à augmenter votre financement.

Nous partageons le risque avec votre banque en fournissant une garantie sur votre emprunt, ce qui l’incite à élargir votre accès à des fonds de roulement.