Pour lancer un produit phare dans le secteur des produits de beauté bio, qui génère chaque année des milliards de dollars, il faut avoir des nerfs d’acier, une volonté de fer, une campagne de marketing explosive et un produit qui fait vibrer la clientèle.

Le pari de l’entrepreneure canadienne Joy Yap de lancer Wyld Skincare avec un seul produit, une éponge faite de racine de konjac, a pourtant réussi. En misant sur l’appétit des milléniaux pour des produits authentiques qui soutiennent une cause sociale, la Torontoise intrépide a vendu près d’un demi-million d’éponges depuis le démarrage de son entreprise en août 2016. Ses produits se trouvent dans sa boutique en ligne et dans plus de 150 commerces dans le monde.

« Grâce au commerce en ligne, on n’a pas besoin d’une gamme de produits très garnie pour débuter. Un excellent produit accompagné d’une stratégie de marketing et de marque percutante suffit pour réussir », explique Mme Yap. Au Canada, ses éponges sont en vente dans les magasins La Baie, Holt Renfrew et Indigo, ainsi que sur le site wyldskincare.com.

Wyld skincare

 

Riche en minéraux et en vitamines et célèbre pour ses propriétés médicinales, le konjac pousse dans les contreforts et les montagnes d’Asie. Les éponges de Wyld, composées d’argile rose et de charbon, nettoient et exfolient la peau en douceur en une seule étape facile. Trempées dans l’eau chaude, les éponges fermes et entièrement biodégradables s’assouplissent, gonflent et prennent une texture gélatineuse. Elles conviennent à tous les types de peau, même en cas de rosacée ou d’eczéma.

« Après avoir entendu parler des éponges de konjac, j’étais captivée et je lisais tout ce que je pouvais à leur sujet. Le charbon et l’argile sont intégrés aux fibres mêmes de l’éponge. Depuis des siècles, le konjac est consommé comme aliment santé. »

La solution d’EDC

Mme Yap a entendu parler d’Exportation et développement Canada (EDC) lors d’un événement de réseautage. Plus tard, elle a souscrit l’Assurance crédit sélective d’EDC pour se protéger contre le risque de défaut de paiement dans le cadre de l’exportation d’un conteneur rempli d’éponges à un client aux États-Unis.

« Avec EDC, je sentais que j’étais entre de très bonnes mains », affirme Mme Yap. Elle se fie aussi à d’autres réseaux de soutien pour gérer Wyld Skincare : « Au Canada, il y a une formidable communauté autour du démarrage d’entreprise, et d’innombrables ressources sont à notre portée. Il faut toutefois prendre les devants, s’entourer des bonnes personnes et croire en soi. »

Wyld skincare

« Avec EDC, je sentais que j’étais entre de très bonnes mains. »

Joy Yap  —  propriétaire Wyld Skincare

Objectifs à venir

Mme Yap compte élargir sa gamme de produits naturels plus tard cette année : d’autres produits accompagneront les éponges et le sel de bain de magnésium infusé de lait de coco et de citronnelle. « Je développe une marque abordable, mais attrayante pour les milléniaux écoresponsables. Les nouveaux produits seront complémentaires aux éponges et viendront rehausser la routine beauté quotidienne pour en faire une véritable expérience. »

Jadis, les produits cosmétiques naturels se limitaient à quelques marques qu’on trouvait dans les épiceries santé; aujourd’hui, des boutiques de beauté, comme Sephora, en commandent régulièrement. En 2018, des experts ont avancé que les revenus de l’industrie cosmétique bio allaient dépasser 13 milliards de dollars. Cette tendance est de bon augure pour les nouvelles entrepreneures comme Mme Yap.

Wyld skincare


« Mes produits ne contiennent aucun ingrédient synthétique. Je me soucie des microplastiques et des substances chimiques toxiques présentes dans notre corps, dans l’eau et dans la nourriture. Créer des produits cosmétiques à base de plante nécessite des tests, et les boutiques n’achètent que les produits dont la durée de conservation à l’étalage est d’au moins 12 mois. Ainsi, beaucoup de temps et d’argent sont consacrés à des tests exhaustifs et à la R‑D. »

Malgré le rythme de travail frénétique, la femme d’affaires ne saurait être plus heureuse. « Trouvez le feu sacré qui vous anime. Tracez votre voie, et suivez-la. On ne vit qu’une fois. »

Ainsi disposée, Mme Yap n’a aucune intention de ralentir. « Mon prochain objectif est de croître davantage aux États-Unis, puis de m’attaquer à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande. »

Elle espère aussi inspirer d’autres entrepreneures. « Une femme immigrante qui crée une entreprise se heurte à de nombreux obstacles. Oui, les 24 derniers mois ont été difficiles, mais je veux que le monde sache qu’au Canada, il y a du soutien offert aux femmes. »

Service d’EDC utilisé

Assurance crédit

Handling Speciality

L’Assurance crédit de sélective d’EDC est la solution idéale si vous désirez protéger votre entreprise contre le défaut de paiement.

Elle couvre 90 % des pertes assurées lorsqu’un client ne paie pas pour diverses raisons telles une faillite, un défaut de paiement, des troubles civils sur un marché, ou l’inconvertibilité ou le non-transfert des devises.