Exportation et développement Canada a continué d’agir, pour une 75e année, comme partenaire de confiance des exportateurs canadiens afin de les faire grandir par le commerce international et, ultimement, de favoriser la croissance de l’économie canadienne.

En effet, l’an dernier, l’organisme de crédit à l’exportation du Canada a soutenu plus de 16 800 entreprises canadiennes, dont 86 % étaient des petites ou moyennes entreprises, présentes sur plus de 200 marchés, facilitant des opérations commerciales internationales d’une valeur de 102,6 milliards de dollars.

En fin de compte, les activités d’EDC ont soutenu plus de 510 700 emplois au Canada et contribué au PIB à hauteur de 64 milliards de dollars, soit 3,1 %.

Point de mire : responsabilité

EDC tient à ce que ses activités, de même que celles de ses clients et de ses partenaires, soient exercées de façon à susciter la fierté des Canadiens.

« Fait de façon responsable, le commerce international est une source intarissable de richesse, d’emplois bien rémunérés et de productivité à l’échelle mondiale », soutient Mairead Lavery, présidente et chef de la direction d’EDC. « Je dis bien "responsable" parce que sans cela, les retombées négatives peuvent bien occulter les positives. »

C’est dans cette optique qu’EDC a poursuivi en 2019 son évolution et le perfectionnement de ses pratiques de durabilité et de responsabilité, appliquant des politiques sur les changements climatiques, les droits de la personne et les crimes financiers, et élaborant une Politique sur la transparence et la divulgation qui prendra effet en 2020. Grâce à ces politiques, EDC s’aligne sur les normes mondiales les plus rigoureuses et répond aux attentes des Canadiens envers leur organisme de crédit à l’exportation.

« Bien qu’il y ait encore à faire, le travail effectué dans ce domaine cette année favorise une approche plus proactive et plus éclairée pour que nos activités encouragent les milieux de vie inclusifs, sûrs et adaptés aux changements climatiques », souligne Mme Lavery.

« Il faut également souligner qu’en prêchant par l’exemple, c’est-à-dire en adoptant les pratiques exemplaires mondiales, nous pouvons aider les entreprises canadiennes à intégrer des normes tout aussi rigoureuses à leurs activités et au fil de leur croissance. »

Point de mire : employés et partenaires

EDC a facilité les exportations de technologies propres à hauteur de 2,5 milliards de dollars, soit 19 % de plus que l’année précédente, et a élargi son engagement à favoriser l’avancement des femmes. Dans le cadre de plusieurs initiatives, EDC a facilité les affaires d’entreprises dirigées et détenues par des femmes, à hauteur de 650 millions de dollars en 2019.

La Société a entrepris un travail similaire l’an dernier pour un autre segment d’exportateurs sous-représenté et sous-financé en créant un poste dédié au soutien des entreprises exportatrices autochtones.

Tout au long de ses 74 premières années d’existence, EDC a continuellement étendu et perfectionné ses secteurs d’activité, toujours en vue d’aider les entreprises canadiennes à profiter des débouchés offerts sur le marché international – et à éviter les écueils – afin de soutenir et développer le commerce extérieur du Canada.

Par exemple, lorsqu’un différend commercial est venu semer la pagaille dans le secteur du canola, EDC est intervenue en ajoutant un total de 150 millions de dollars aux montants d’assurance des entreprises pour soutenir les exportateurs canadiens.

La Société a également mené à bien la mise à l’essai du Programme de prêts à l’expansion internationale (PPEI) en collaboration avec deux grands partenaires canadiens, soit la Banque Nationale du Canada et RBC, servant 147 clients et facilitant un volume d’affaires atteignant 69,5 millions de dollars. Par suite de ce projet pilote, EDC collaborera avec quatre autres banques canadiennes dès 2020.

Conclusion

Le revenu net d’EDC d’une année sur l’autre est demeuré stable à 1,5 milliard de dollars, mais son bénéfice net est passé de 830 millions de dollars en 2018 à 462 millions de dollars.

« Le recul de la qualité du crédit dans notre portefeuille de prêts cette année a forcé EDC à accroître ses provisions pour pertes sur créances. À cause des fluctuations des taux du marché, nous avons aussi comptabilisé des pertes latentes importantes pour plusieurs instruments financiers comptabilisés à leur juste valeur », indique Ken Kember, chef de la direction financière d’EDC.

Autres faits saillants

  • Volume d’affaires facilité de 12,7 milliards de dollars pour 7 072 petites et moyennes entreprises au moyen de nos solutions financières, soit une hausse de 4 % du nombre d’entreprises servies par rapport à 2018.
  • Hausse de 28 % du nombre de clients servis par rapport à l’année précédente.
  • Volume d’affaires facilité de 28,4 milliards de dollars sur 147 marchés émergents; en 2018, il était de 25,3 milliards de dollars sur 145 marchés émergents.
  • Nous avons aidé 333 entreprises détenues ou dirigées par des femmes à faire leurs premiers pas sur de nouveaux marchés.
  • Nous avons établi un partenariat avec MaRS Discovery District pour concevoir un programme sur mesure visant à fournir des conseils et de l’expertise aux entreprises canadiennes en croissance.
  • Depuis 2012, la Société a facilité un volume d’exportations de technologies propres dépassant les neuf milliards de dollars, confirmant ainsi sa position de plus grand acteur financier du secteur.
  • Nous avons annoncé la création d’un fonds d’investissement pour les femmes en commerce international de 50 millions de dollars pour soutenir les besoins en capital-actions des entrepreneuses canadiennes.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises. Pour aider les entreprises canadiennes qui doivent faire face à des difficultés financières extrêmes à cause de la réaction mondiale à la COVID-19, le gouvernement du Canada a inclus le marché intérieur dans le mandat d’EDC jusqu’au 31 décembre 2021. Ce mandat élargi permet à EDC d’étendre son soutien aux entreprises principalement actives au pays.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.