Les entreprises canadiennes en difficulté cherchent à obtenir du capital pour se maintenir à flot malgré les perturbations de l’économie mondiale. C’est d’ailleurs ce pour quoi a été conçue la Garantie − PCE d’EDC dans le contexte de la pandémie. Mais saviez-vous qu’il y a beaucoup d’autres ressources à votre disposition? Dans le cadre de ses efforts pour aider les entreprises à se rétablir, EDC a rédigé ce guide sur les options de financement dont elles n’ont peut-être pas encore discuté avec leur institution financière. Voici donc neuf moyens – des plus traditionnels aux plus créatifs – d’aller chercher les fonds dont vous avez besoin, le tout classé en trois catégories : les subventions, le financement par emprunt et le financement par actions.

Personne jetant un coup d’œil au marché de la bourse sur son téléphone

Subventions

1. Demander des subventions gouvernementales

Si vous hésitez à contracter un prêt par crainte de ne pas être en mesure de le rembourser, une subvention pourrait être une meilleure solution. L’annuaire des subventions et du financement du gouvernement du Canada répertorie les subventions tant locales qu’internationales. Il suffit d’indiquer le type de financement que vous cherchez pour voir les programmes qui conviennent à vos besoins.

Innovation Canada a aussi un outil en ligne qui établit le profil de votre entreprise au terme d’une série de questions sur vos difficultés afin de vous proposer des solutions adaptées, parmi lesquelles des subventions.

Après avoir dressé la liste des subventions qui vous semblent pertinentes, vous devrez préparer une demande. Cliquez ici pour obtenir des conseils sur cette étape.

Un homme regarde des tableaux et des graphiques sur sa tablette.

Financement par emprunt

2. Considérer la Garantie − Programme de crédit aux entreprises d’EDC

En cette période d’incertitude économique, il peut être difficile pour les entreprises d’obtenir le crédit dont elles ont besoin auprès de leur institution financière (IF). La Garantie − PCE d’EDC vous donne un coup de pouce et met votre IF en confiance : elle réduit son exposition au risque afin qu’elle vous consente une nouvelle ligne de crédit. Cette solution de prêt est offerte à toutes les entreprises, exportatrices ou non, et convient particulièrement à celles qui ont besoin de fonds de roulement supplémentaires pour couvrir leurs frais d’exploitation en raison de la COVID-19. Renseignez-vous sur la Garantie − Programme de crédit aux entreprises (PCE) d’EDC.

3. Accéder au Programme de garanties d’exportations

Le Programme de garanties d’exportations (EGP) fonctionne de la même façon que la Garantie − PCE d’EDC : il atténue le risque de votre IF pour qu’elle puisse vous octroyer plus de financement. L’EGP offre jusqu’à 10 millions de dollars en garanties, et il est si souple qu’il peut couvrir plus de 10 options de financement différentes, par exemple l’augmentation de vos marges de crédit opérationnelles ou le soutien de vos investissements à l’étranger. Toutefois, cette solution n’est offerte qu’aux entreprises exportatrices et ne doit servir qu’à certaines démarches, comme pénétrer un marché étranger, acquérir une entreprise ou acheter de l’équipement. En comparaison, la Garantie − PCE d’EDC ne sert qu’à couvrir les frais d’exploitation en fournissant du capital à ceux qui en manquent en raison de la pandémie.

4. Obtenir du financement pour une vente

EDC et la Banque de développement du Canada (BDC) se sont associés pour offrir une solution aux entreprises qui sont dans l’incapacité d’honorer les commandes de leurs clients internationaux par manque de fonds pour s’approvisionner. Par le biais du financement des bons de commande EDC-BDC, nous vous prêterons une partie ou l’entièreté du montant nécessaire pour que vous puissiez livrer la commande en question. Ce prêt est par la suite remboursable à la réception du paiement. De quoi vous permettre de profiter d’une belle occasion plutôt que de chercher des solutions pour payer votre approvisionnement.

5. Assurer vos ventes

L’Assurance crédit d’EDC peut vous aider à optimiser votre flux de trésorerie en protégeant l’un de vos actifs les plus précieux, vos comptes clients. Vous vous assurez ainsi d’être payé même quand vos clients ne sont pas en moyen de le faire. Jusqu’à 90 % des pertes assurées sont couvertes, ce qui rend vos rentrées d’argent plus faciles à prévoir. Vous réduisez ainsi votre risque, et les institutions financières sont plus disposées à vous accorder un prêt.

Une plante pousse dans une tasse contenant de la monnaie

Financement par actions

6. Obtenir du financement par actions

Pouvez-vous démontrer que l’avenir de votre entreprise est prometteur à long terme? La promesse de dividendes futurs peut convaincre vos actionnaires de majorer leur investissement, ce qui augmenterait vos flux de trésorerie sans alourdir votre dette. Découvrir dix façons de créer plus de valeur pour vos actionnaires (disponible en anglais).

Si vous n’avez pas encore d’investisseurs externes, le temps est peut-être venu d’y réfléchir. Ce n’est pas une décision facile, mais cette solution peut vous apporter le capital espéré sans pour autant vous retirer le contrôle majoritaire de votre entreprise. Apprendre comment vendre des actions publiques avec un guide d’une entreprise pour entrer en bourse au Canada.

7. Recourir au financement participatif

Le financement participatif est une forme non conventionnelle de collecte de fonds qui s’est répandue comme une traînée de poudre grâce à Internet. Beaucoup de jeunes entreprises l’utilisent pour transformer une idée de génie en entreprise authentique, mais rien n’interdit aux entreprises existantes d’en profiter. Vous aimeriez en savoir plus? Voici des informations et des guides pouvant vous aider à partir du bon pied (disponible en anglais).

Vous pouvez employer cette tactique en solo ou en partenariat. Pour aider les entreprises qui, comme la vôtre, pâtissent des contrecoups de la COVID-19, crowdfund.ca a lancé la campagne « Payez-le en avant », qui leur permet de lancer un financement participatif gratuitement (des frais sont normalement exigés). Les entreprises peuvent ainsi réaliser des ventes à l’avance en offrant des bons d’achat à valeur fixe afin d’atténuer leurs problèmes de liquidités à court terme.

8. Trouver des investisseurs providentiels

Les gens d’affaires aisés souhaitant investir dans des entreprises canadiennes existent, mais ils ne sont pas toujours faciles à trouver puisqu’ils ont tendance à se tenir loin des projecteurs (cela dit, ne baissez pas les bras : voici neuf étapes pour trouver vos propres investisseurs providentiels). Pourquoi faire appel à eux? Tout d’abord parce qu’ils veulent aider, et qu’ils ont habituellement beaucoup d’expérience. Contrairement aux autres investisseurs, qui bien souvent achètent des parts par l’entremise d’un intermédiaire dans l’unique but de voir leur placement fructifier, un investisseur providentiel noue en général des liens étroits avec le chef de la direction de l’entreprise, qu’il peut conseiller et mettre en relation avec d’autres entrepreneurs.

Les investisseurs providentiels s’associent souvent à de jeunes entreprises, mais vous pourriez en trouver un qui serait prêt à vous aider dès maintenant moyennant certaines conditions. Armez-vous d’une analyse de rentabilisation convaincante montrant ce que vous faites pour vous adapter à l’environnement commercial actuel afin de reprendre du galon maintenant que l’économie est relancée.

9. Approcher les sociétés de capital-risque

Selon l’Initiative de catalyse du capital de risque du gouvernement du Canada, les sociétés de capital-risque ont investi 6,2 milliards de dollars dans les entreprises canadiennes en 2019. Si, de prime abord, les investisseurs en capital-risque semblent similaires aux investisseurs providentiels ou aux investisseurs en capitaux propres, ils s’en distinguent également : ils sont employés par une société qui utilise les fonds d’un bassin d’investisseurs pour offrir un financement par actions privé aux entreprises à fort potentiel de croissance. Ils ciblent habituellement des entreprises de haute technologie en démarrage et cherchent à acquérir une participation importante pour avoir leur mot à dire dans le processus décisionnel. Les sociétés de capital-risque sont nombreuses au Canada, mais comme elles s’intéressent bien souvent à un type d’entreprises en particulier, vous devrez fouiller un peu pour trouver celle qui vous convient.

Dans la même veine, l’Initiative de catalyse du capital de risque du gouvernement du Canada prévoit une enveloppe de 400 millions de dollars pour favoriser la croissance des petites et des moyennes entreprises. L’initiative vise particulièrement les entreprises des secteurs négligés, celles qui se consacrent aux technologies propres et celles qui cherchent à améliorer la représentation des femmes sur le lieu de travail. Voir l’Appel de  déclaration d’intérêt et si votre entreprise se qualifie.