L’année 2021 marque le lancement du plan d’EDC destiné à transformer le commerce extérieur du Canada

En 2021, Exportation et développement Canada (EDC) a jeté les bases de sa stratégie décennale, dont l’objectif est d’aider le Canada à s’affirmer comme un chef de file du commerce international. À cet effet, nous avons accéléré la concrétisation de notre engagement de longue date à l’égard des principes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et nous sommes employés, avec détermination et fermeté, à relever pour une deuxième année consécutive les défis posés par la pandémie mondiale. 

« L’année dernière a marqué un tournant dans les 77 ans d’histoire d’EDC », a déclaré Mairead Lavery, présidente et chef de la direction d’EDC. « Nous avons orienté notre stratégie vers la prise de mesures plus audacieuses pour le Canada. Nous avons renforcé l’importance critique des principes ESG dans le contexte des changements climatiques et d’une transition économique. Nous nous sommes préparés pour profiter des retombées d’une reprise après la crise économique. Enfin, en 2021, nous avons amorcé la transformation du commerce extérieur du Canada. »

En 2021, l’organisme officiel de crédit à l’exportation du Canada a servi 29 800 clients, dont 74 % étaient des micros, petites et moyennes entreprises, véritable pilier de l’économie canadienne. Les solutions d’EDC auxquels ont fait appel ces clients ont contribué à faciliter des activités liées au commerce totalisant 111 G$, ainsi qu’à soutenir 512 000 emplois au pays et à appuyer la génération de 71 G$, soit 3,3 %, du PIB national.

« Après un long intervalle ponctué de défis sans précédent, les conditions économiques ont commencé à s’améliorer en 2021, à mesure que le Canada et le reste du monde se remettaient progressivement de la pandémie », a déclaré Ken Kember d’EDC, premier vice-président et chef de la direction financière. « En conséquence, nous avons enregistré un bénéfice net de 2,29 G$, principalement en raison du rendement élevé de notre portefeuille d’investissement ainsi que d’une reprise de correction de valeur et de provisions pour pertes de crédit. »

Établir les bases 

En 2021, EDC a commencé à mettre en œuvre le plan par lequel elle entend contribuer à bâtir un avenir économique meilleur et plus prospère pour les Canadiens en intensifiant considérablement le commerce extérieur du pays. Répondre aux besoins des clients est au cœur de la stratégie à long terme de la Société.  

« Notre priorité absolue est de transformer la manière dont nous exerçons nos activités afin de mieux répondre aux besoins de nos clients », a déclaré Mme Lavery. « Désormais, ce ne sont plus les produits qui guident nos actions, mais plutôt les besoins de nos clients. Nous avons aussi décidé de simplifier nos offres et de les faire passer au numérique afin de combler les besoins uniques de chaque segment de notre clientèle. »

EDC fait de son mieux pour que ses micros et petites entreprises clientes aient facilement accès à ses produits et puissent mieux participer au commerce. En outre, l’organisation a constitué une nouvelle équipe pour épauler les moyennes entreprises à forte croissance qui comptent parmi ses clients, cerner leurs attentes et définir ce dont elles ont besoin pour accélérer leur croissance. 

En 2021, les segments de micros, petites et moyennes entreprises représentaient 21 981 clients, soit une hausse de 32 % par rapport à l’année précédente.

Les principes ESG comme tremplin 

La stratégie d’EDC repose également sur son engagement à l’égard des principes ESG. Depuis qu’elle a inscrit les technologies propres au rang de ses priorités en 2012, EDC a facilité des transactions d’une valeur de 20,3 G$ dans ce secteur, dont 6,3 G$ en 2021, ce qui représente un bond de 40 % par rapport à 2020.

Et, pour la première fois, le soutien d’EDC aux technologies propres a dépassé celui accordé au secteur pétrolier et gazier, qui a continué de diminuer en 2021, passant de 8,1 G$ d’activités facilitées l’année précédente à 4,4 G$.

L’an dernier, EDC est devenue le premier organisme de crédit à l’exportation au monde à s’engager à atteindre la carboneutralité à l’horizon 2050. 

La cible d’intensité en carbone d’EDC, qui prévoit la réduction de l’exposition de ses six secteurs les plus intensifs de carbone de 40 % par rapport aux niveaux de 2018 d’ici 2023, constitue un élément capital de son engagement envers le climat. En 2021, EDC a diminué son exposition dans ces secteurs à une valeur de 13,6 G$, se rapprochant ainsi de son objectif de 100 M$ pour 2023.

Par ailleurs, EDC a progressé dans la réalisation de son objectif visant à uniformiser les règles de conduite pour les entreprises en quête d’équité, notamment celles qui sont dirigées ou détenues majoritairement par des Autochtones, des Noirs ou autres personnes racisées, des personnes handicapées, des femmes et des membres des communautés LGBTQ2+. 

Grâce à sa stratégie de commerce inclusif, EDC a collaboré avec plus d’entreprises dirigées par des femmes et des Autochtones en 2021 qu’en 2020, servant respectivement 1 665 et 187 clients. Dans le cadre de ces interactions et transactions, EDC a facilité des affaires d’une valeur de 1,7 G$ dans des entreprises détenues par des femmes et de 260 M$ dans des entreprises détenues par des Autochtones.

La gamme d’activités ESG d’EDC a tiré parti de l’orientation et des recommandations du Conseil d’administration de la Société et de ses divers comités. En 2021, le Conseil a ancré ses rôles et responsabilités à ses processus de gouvernance de base, accroissant ainsi davantage son rôle auprès des pratiques ESG d’EDC. Ces efforts ont été appuyés par une formation offerte par de tiers fournisseurs aux administrateurs sur le rôle des conseils quant aux recommandations sur les principes ESG.

Traverser la crise 

Tout au long de l’année 2021, EDC s’est attachée à soutenir ses employés et à aider les entreprises à surmonter les difficultés financières, macroéconomiques et liées aux chaînes d’approvisionnement engendrées par la crise actuelle de la COVID-19. 

Pour la deuxième année consécutive, EDC est fière d’avoir contribué aux mesures économiques prises par le gouvernement du Canada en réponse à la pandémie mondiale. D’avril 2020 à décembre 2021, le programme du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) géré par EDC a distribué environ 49 G$ à plus de 898 000 micros et petites entreprises canadiennes. De même, le Programme de crédit aux entreprises (PCE) a garanti 2 038 prêts, débloquant l’accès à 1,4 G$ de crédit au cours de la même période. 

Les deux programmes de soutien en temps de pandémie se sont terminés à la fin de l’année, au moment où de nombreuses entreprises se préparaient encore à la reprise. Dans cette optique, EDC a lancé le programme de la Garantie de relance du commerce, une garantie temporaire et flexible des fonds de roulement offerts aux entreprises. Elle continuera aussi d’innover dans ses produits et services à mesure que le pays entame la prochaine étape de la reprise économique. 

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.