L’économie très diversifiée du Québec profitera aussi de la forte demande américaine pour ses ressources

Le Québec, qui abrite l’économie la plus diversifiée au Canada – continuera de profiter d’une combinaison équilibrée d’industries exportatrices, car la croissance à l’export de la belle province devrait grimper de 5 % cette année et l’an prochain.

Le secteur des avions et des pièces d’avion décrochera cette année la palme au sein de ce groupe, selon l’édition semestrielle des Prévisions à l’exportation publiée par Exportation et développement Canada (EDC).

Bombardier devant livrer ses nouveaux avions de la CSeries au deuxième trimestre de 2016, la croissance de la filière aéronautique de la province devrait s’envoler de 14 % cette année, puis de nouveau de 8 % en 2017.

“ Bombardier n’est pas seule à alimenter la croissance de l’industrie aéronautique “, a déclaré Peter Hall, économiste en chef d’EDC. “ La performance éclatante du sous-secteur de l’équipement et des services appuie aussi l’augmentation des exportations québécoises cette année. Par exemple, la société CAE de Montréal a décroché cette année d’importants contrats pour la fourniture de simulateurs à la marine allemande et à l’armée de l’air américaine. “

Au Québec, comme dans la plupart des provinces canadiennes, la progression des exportations est intimement liée à la conjoncture aux États-Unis. L’accélération de l’économie américaine – et le raffermissement de la demande qui s’ensuit – continuera d’être un facteur déterminant de croissance pour les entreprises québécoises.

“ La vaste majorité des exportations québécoises prennent la direction du marché américain. Le dynamisme de l’activité aux États-Unis est assurément une bonne nouvelle pour les exportations de la belle province “, a précisé M. Hall. “ L’avantage conféré par un dollar canadien moins vigoureux continuera d’offrir des occasions concurrentielles aux entreprises tournées vers l’exportation. "

Les perspectives sont aussi plutôt favorables pour les industries des ressources. Le premier secteur à l’export en importance – celui des métaux, des minerais et des autres produits industriels – représente près du quart de l’ensemble des exportations provinciales. La croissance de ce secteur devrait gagner 4 % cette année et l’an prochain.

Par ailleurs, l’industrie forestière québécoise devrait aussi réaliser une belle performance, surtout en raison de l’essor soutenu des mises en chantier aux États-Unis. L’essor de ce secteur devrait se fixer à 4 % cette année et à 5 % en 2017.

Peter Hall, l’économiste en chef d’EDC, présentera plus en détail la dernière édition des Prévisions à l’exportation durant son exposé à des gens d’affaires locaux au Centre de commerce mondial Montréal, le troisième arrêt de la tournée pancanadienne Parlons exportations d’EDC qui se déroulera en mai.

À son passage dans chacune des villes de la tournée, M. Hall livrera son analyse de la conjoncture économique mondiale et précisera comment les tendances économiques influeront sur l’activité des exportateurs canadiens.

Visitez le site des Prévisions à l’exportation – Printemps 2016 pour accéder à la version intégrale du rapport.

 

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.