Le temps de prendre les devants

En affaires, comme dans la vie, on nous dit souvent de prendre une chose à la fois. Mais s’il y a un moment pour penser à l’avenir comme entrepreneur, c’est bien maintenant. Plus précisément, c’est l’avenir de votre trésorerie qui compte. Autrement dit, il vous faut explorer des scénarios, vous préparer à divers résultats possibles et mettre en place une stratégie d’atténuation pour avancer. Dans l’œil de la tempête, on est loin de penser à l’avenir, alors voici quelques conseils.

Événement inédit

Même si vous aviez eu vent de la pandémie avant qu’elle commence, vous n’auriez probablement rien fait. Si vous avez l’impression de n’avoir rien vu venir, rassurez-vous : même les plus grandes entreprises du monde ont été prises au dépourvu.

Le déni n’est pas une option

Bien que certaines entreprises affrontent la tempête avec des forces décuplées, la grande majorité d'entre elles est perturbée, parfois sévèrement. Il est naturel de rester dans le déni, mais vous devez rapidement surmonter cette première réaction pour éviter de vous retrouver dans une crise de liquidités assez grave pour mettre votre entreprise en péril.

« La gestion des risques liés aux flux de trésorerie passe par l’élaboration de scénarios et les simulations de crise. »

Andrew MacMartin  —  associé, Vérification et Assurance Deloitte

À court terme, agir – à moyen et à long termes, planifier

La pandémie dure depuis déjà un bon six mois, et beaucoup estiment que le retour à la normale pourrait en prendre encore 12 à 18 autres. Avec l’automne qui approche, vos prévisions devraient porter au minimum sur 12 mois. Même si une reprise en V demeure possible, vous pouvez compter sur le fait qu’elle sera tout sauf linéaire.

Salvatrices technologies 

Le bureau virtuel n’est plus une fiction, c’est une réalité, et c’est aussi un des changements de paradigme que vivra le monde du travail au sortir de la pandémie. Les technologies servent depuis des décennies à éliminer les tâches sans valeur ajoutée. Il est temps d’accélérer ce processus en explorant les façons dont la technologie peut vous faire gagner en efficacité.

Prendre le virage numérique

Qu’on parle de virage numérique ou de numérisation progressive, l’idée est d’adapter votre entreprise aux impératifs de demain. Même la plus petite des entreprises gagnera à numériser ses processus, en particulier ses outils de planification. Les solutions infonuagiques peuvent servir de point d’accès unique flexible et protégé assorti de mises à jour automatiques et de contrôle efficace des versions.

Se préparer tout de suite aux pénuries de liquidités

D’ordinaire, il est plus difficile aux petites entreprises qu’aux grandes d’accéder à des liquidités – surtout de manière immédiate. Il est donc impératif de communiquer avec votre banque sans tarder. Si vous pensez avoir besoin d’un prêt temporaire, ne présumez pas que votre marge de crédit demeurera accessible. La pandémie rebrasse les cartes, alors soyez prévoyant et assurez-vous de savoir quand et comment vous pouvez accéder à des lignes de crédit et à des prêts à court terme.

Organiser une riposte proactive

Au milieu du tumulte causé par la COVID-19, on peut se réjouir de la rapidité avec laquelle tous les ordres de gouvernement sont montés au créneau pour mettre en place leurs divers programmes d’aide. Dans ces conditions, il est absolument essentiel de vous informer sur toutes les solutions possibles lorsque vous réfléchissez aux moyens d’assurer vos besoins de liquidités à court et à moyen terme. Deloitte propose à cet effet un récapitulatif des diverses mesures COVID-19 fédérales et provinciales d’aide à votre disposition, dont la Garantie – Programme de crédit aux entreprises d’EDC.

Votre riposte sera plus facile à exécuter si vous divisez votre plan en deux parties. La première regroupera vos stratégies d’atténuation; la seconde, les outils de modélisation qui vous permettront d’évaluer et d’optimiser vos activités courantes.

Partie 1 : Stratégies d’atténuation

En réfléchissant aux stratégies d’atténuation, mieux vaut s’en tenir à ce qui dépend de vous dans l’immédiat, plutôt que de s’attarder sur les potentialités futures.

Alors, qu’est-ce qui dépend de vous pour l’instant? Vos relations actuelles. Comme je vous le conseillais plus tôt pour votre banquier, n’hésitez pas à discuter avec votre propriétaire, vos fournisseurs, vos clients, votre comptable et votre avocat. Ici, communication est le mot d’ordre. Plus vos collaborateurs comprendront votre situation et plus vous miserez sur la transparence, plus vous serez à même de traverser la crise. Que l’on parle de renégocier les modalités d’un contrat, de demander un report, de profiter des programmes gouvernementaux, d’augmenter votre marge de crédit ou de mettre en place un nouveau modèle de financement, un dialogue ouvert et honnête est le premier pas vers la solution.

Deuxième étape : pensez sérieusement à limiter vos dépenses discrétionnaires pour conserver vos liquidités. En règle générale, on dépense pour grandir, subsister ou se transformer. Si des dépenses d’investissement sont dans les cartes pendant cette période particulière, vous devez évaluer sérieusement ce que vous rapportera chaque dollar. Idéalement, chaque dépense doit contribuer soit à développer votre entreprise, soit à augmenter sa rentabilité, soit à vous maintenir au niveau actuel pour les prochains mois. C’est là que la planification de scénarios s’avère particulièrement utile, puisqu’elle vous permet de tester différents ajustements un à un et d’en comprendre l’effet global.

Partie 2 : Outils de modélisation pour la gestion courante

En ce qui concerne vos activités courantes, la première chose à faire est de dresser un état des lieux. Une fois déterminée, votre situation de trésorerie constituera votre point de référence et de départ pour utiliser les outils de modélisation et prévoir où vous en serez dans 12 mois. Prenez le temps de bien choisir le logiciel ou la plateforme qui vous permettra d’obtenir le type de projections dont vous avez besoin.

La modélisation vous permettra de prévoir l’évolution de votre situation en évaluant différentes stratégies. Il est toujours préférable d’avoir un ou deux coups d’avance pour ne pas se retrouver sur la touche.

Ce que je recommande toujours, c’est d’adopter une approche descendante basée sur les risques. Inutile au départ d’être trop spécifique : en passant par un maximum de scénarios et de simulations, vous et les autres décideurs de l’entreprise aurez d’autant plus de résultats à examiner. Vous pourrez ensuite déterminer à quelles priorités vous souhaitez vous attaquer et établir un plan clair à court, à moyen et à long termes.

Jumelles tournées vers un paysage urbain

Des ressources pour encadrer vos flux de trésorerie

Téléchargez gratuitement le rapport publié par Deloitte sur la gestion des flux de trésorerie en période de crise. Deloitte à aussi créé un webinaire qui traite des défis de la planification du fonds de roulement et de la gestion des flux de trésorerie (en anglais). Nous vous donnons également rendez-vous sur notre centre d’information sur la COVID-19, où vous trouverez une mine d’information, nos perspectives et nos analyses.