Alors que 2021 tire sa révérence, les résultats du dernier sondage semestriel sur l’indice de confiance commerciale (ICC) d’Exportation et développement Canada (EDC) dénotent une légère baisse de la confiance des exportateurs canadiens par rapport au sommet record atteint en juin.

Les résultats de fin d’année indiquent que les entreprises canadiennes demeurent très optimistes quant aux perspectives commerciales à court terme, quoique ce sentiment ait quelque peu faibli comparativement au printemps 2021, le taux passant de 80,5 % à 76,9 %. L’indice de confiance dépasse toutefois toujours largement la moyenne historique, ce qui montre que la reprise des exportations ne s’essouffle pas.

« Les exportateurs canadiens persévèrent, malgré le nuage de la COVID-19 qui plane toujours sur la relance économique d’ici et d’ailleurs », a déclaré Peter Hall, économiste en chef d’EDC. « Les exportateurs sont très touchés par les restrictions sanitaires et les difficultés logistiques sur les marchés canadiens et mondiaux, et l’incertitude provoquée par la pandémie reste leur préoccupation numéro un. »

Si les exportateurs canadiens ayant répondu au sondage disent que la COVID-19 continue de nuire à la majorité de leurs ventes, ils sont aujourd’hui moins nombreux, se chiffrant cette fois-ci à près de 58 % contre 62 % au milieu de l’année.

La moitié des entreprises canadiennes ont déclaré que l’investissement et l’exportation s’avéraient plus difficiles qu’avant. Les restrictions de déplacement, les consignes publiques et les frais d’expédition constituaient les trois principales barrières à leur croissance internationale.

Au cours des six derniers mois, les entreprises ont été confrontées à d’importantes embûches logistiques causées par des problèmes persistants de chaîne d’approvisionnement et de pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Pour répondre à la demande grandissante, 58 % des entreprises canadiennes comptent engager du personnel – une légère augmentation par rapport au milieu de l’année. En outre, près de 29 % des répondants ont affirmé que les problèmes de chaîne d’approvisionnement nuisaient à leurs affaires à l’étranger, une hausse de 16 points de pourcentage depuis le dernier sondage sur l’ICC.

En dépit de ces difficultés, la diversification du marché d’exportation se poursuit. En fait, 78 % des répondants ont affirmé vouloir exporter dans de nouveaux pays – du jamais vu. Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, l’Allemagne, l’Inde, l’Espagne, la France, le Brésil, le Mexique et le Japon sont les dix destinations de prédilection. De ce nombre, 25 % souhaitent aussi investir à l’étranger, une légère hausse par rapport au sondage de mi-année.

Autres constats

  • Les États-Unis restent le premier marché d’exportation, suivis par l’Australie, le Royaume-Uni, le Mexique, la France et l’Allemagne.
  • Ce sont 55 % des exportateurs qui ont observé une augmentation de leurs commandes des États-Unis dans la seconde moitié de 2021, contre 43 % au milieu de l’année. D’un autre côté, 17 % des exportateurs ont vu une baisse de ces commandes à la fin de 2021, comparativement à 23 % au milieu de 2021 et à 34 % à la fin de 2020.
  • Les répondants sont toujours optimistes quant à l’exportation et aux ventes sur le marché canadien, grâce à la vigueur de la reprise de 2021. Parmi eux, 63 % croient que leurs ventes au pays vont augmenter au cours du semestre, contre 57 % au milieu de 2021.
  • Le taux de change continue essentiellement de favoriser la compétitivité internationale des entreprises canadiennes. Si le huard ne bouge pas, 49 % des exportateurs prévoient une hausse de leurs exportations et 34 % prévoient que leurs investissements augmenteront dans les deux prochaines années.
  • Environ un quart (26 %) des exportateurs canadiens ayant répondu au sondage étaient des entreprises détenues ou dirigées par des femmes.

À propos d'EDC

Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises.

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.