La pandémie de COVID‑19 a porté un coup à la plupart des entreprises, mais la vôtre s’en remettra si vous faites ce qu’il faut dès maintenant. Dressez d’abord un état des lieux en faisant une analyse approfondie. Ensuite, formulez des prévisions relativement à vos flux de trésorerie et ayez recours à la planification par scénarios. Enfin, adoptez des pratiques proactives de conservation et de gestion des flux de trésorerie. Votre entreprise sera alors à même de surmonter cette épreuve sans précédent.

Voici quelques conseils offerts par nos panélistes experts lors de notre récent webinaire COVID‑19 : Gérez vos liquidités et prenez de l’expansion.

Six éléments à considérer pour composer avec les réalités économiques de la COVID-19 :

  1. C’est une situation sans précédent. Même les plus grandes entreprises ont été prises au dépourvu et n’avaient pas prévu une telle perturbation dans leurs stratégies d’atténuation du risque.
  2. Ne vous enfoncez pas dans le déni. Plus tôt vous accepterez l’ampleur et la durée possible de la situation, plus tôt vous pourrez user de stratégie pour éviter une crise de liquidité.
  3. Optez pour une planification à court et à moyen termes. La plupart des analystes prédisent que la pandémie durera tout au moins de 12 à 18 mois; mieux vaut prévoir 12 mois ou plus de difficultés.
  4. Songez à l’effet exponentiel des technologies. Du jour au lendemain, les entreprises ont dû fournir à leurs employés en télétravail un bureau virtuel centralisé et sécurisé. Les résultats sont si positifs qu’ils sont susceptibles de redéfinir à jamais la notion de « bureau ».
  5. Accélérez votre virage vers le numérique. Confiez les tâches répétitives aux processus numériques pour mettre fin aux calculs manuels inefficaces. Le temps, c’est de l’argent; il est beaucoup plus rentable d’affecter vos employés à l’interprétation des données qu’à leur création.
  6. Anticipez les manques de liquidités. Présumez qu’à moyen terme, vous manquerez de liquidités et serez contraint de puiser dans votre marge de crédit ou d’autres types de financement. Concluez dès maintenant un accord avec votre banque en prévision du pire.

Précautions sur deux fronts :

  1. Stratégies d’atténuation.
    a) Renégociez des conditions mutuellement avantageuses et acceptables avec le propriétaire de votre immeuble, vos fournisseurs et vos clients; demandez conseil à votre comptable et à votre avocat.
    b) Limitez les dépenses discrétionnaires pour conserver vos liquidités.
  2. Utilisez des outils de modélisation pour votre gestion courante.
    a) Déterminez votre position de trésorerie et faites-en votre point de référence.
    b) Utilisez une plateforme technologique pour simuler des scénarios et établir les priorités de votre entreprise.
Un manche à air claque au vent.

Conseils sur les prévisions de flux de trésorerie :

  • Étudiez et évaluez les programmes d’aide gouvernementale.
  • Analysez vos comptes clients et vos comptes fournisseurs à la recherche de travaux non facturés et de réductions.
  • Déterminez les changements relatifs à l’effectif et les implications de la rémunération.
  • Planifiez des scénarios et simulez des crises pour prévoir les risques.
  • Tirez parti de plateformes ou de programmes numériques pour prévoir vos liquidités.

Conseils sur la conservation et la gestion des flux de trésorerie :

  1.  Assurez-vous d’avoir un cadre pour gérer les risques liés à la chaîne d’approvisionnement.
  2. Assurez-vous d’avoir des sources de financement viables.
  3. Concentrez-vous sur le cycle d’exploitation financier.
  4. Réexaminez les coûts variables.
  5. Gérez vos stocks avec vigilance.
  6. Reportez le paiement des comptes fournisseurs de manière réfléchie.
  7. Percevez le paiement des comptes clients le plus rapidement possible.
  8. Vérifiez les transactions de vos comptes fournisseurs et clients.
  9. Envisagez des sources de revenus non traditionnelles ou inédites.

Principaux programmes d’aide en lien avec la COVID-19 par l’Exportation et développement Canada (EDC) et par la Banque de développement du Canada :

Quatre critères de financement des banques :

  1. Plan d’affaires bien présenté.
  2. Preuves de votre propre engagement : investissement personnel et nantissement.
  3. Exemples de solidité financière : antécédents de crédit, expertise en finances et réussites financières.
  4. Profil professionnel montrant votre capacité à mener votre entreprise sur le chemin du rétablissement : sens des affaires, savoir-faire, détermination et compétence.

Indicateurs de rendement clés pour maintenir une bonne santé financière :

  • Productivité
    • Revenu/heures de main-d’œuvre
    • Heures facturables
    • Respect des échéances
  • Santé financière
    • Marges
    • Flux de trésorerie
    • Gestion des créances

Solutions d’atténuation :

  • Assurance crédit
    • Protection contre les défauts de paiement.
    • Offre de conditions de paiement plus concurrentielles aux clients.
    • Accès accru à des liquidités auprès de l’institution financière.
  • Garantie de facilité de change
    • Permet de négocier des contrats de change sans avoir à fournir de nantissement.
    • Facilite la gestion des risques liés à la volatilité des changes en garantissant les taux.
    • Facilite l’accès à des fonds auprès des institutions financières.