Pour Argon 18, tout a commencé dans les années 1990 lorsque le fondateur et propriétaire de l’entreprise a développé une nouvelle vision de ce que doit être un vélo.

D’aussi loin qu’il se souvienne, Gervais Rioux a toujours aimé le vélo. Une passion qui s’est manifestée très tôt et qui, au fil des victoires, l’a amené à représenter le Canada aux Jeux olympiques. Il roule encore aujourd’hui, et cette fois, pas pour remporter une course, mais simplement pour le plaisir.

Repousser les limites

Lorsqu’il a mis un terme à sa carrière de coureur cycliste, Gervais n’était pas prêt à abandonner le vélo pour autant. Il avait un rêve : fabriquer les meilleurs vélos de course au monde. Il a donc acheté un petit atelier de vélos sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal.

S’il y a une chose que j’ai apprise, c’est que la victoire exige beaucoup de travail.

Ses succès comme coureur, Gervais les doit à une éthique de travail irréprochable, à une grande attention aux détails et à une vaste expérience, tout cela bien sûr appuyé par une passion inépuisable pour son sport. Ce sont ces mêmes qualités qu’il a mises au service de Cycles Gervais Rioux.

Gervais Rioux

L’atelier s’est rapidement taillé une réputation enviable dans l’industrie du vélo grâce à ses exigences de qualités extrêmement élevées pour ses produits et services. Au fil des années, Gervais a su recruter une équipe exceptionnelle pour l’atelier et cela lui a permis de consacrer ses énergies à son autre entreprise, Argon 18.

Gervais Rioux

Jour après jour, Gervais et son équipe d’Argon 18 relèvent des défis, repoussant constamment leurs limites et utilisant les technologies de pointe tout en respectant la tradition du cyclisme.

Aujourd’hui, Argon 18 poursuit fièrement sa route sur des chemins inconnus. Avec l’aide d’EDC, l’entreprise a été en mesure de mitiger les risques et d’exporter ses vélos dans plus de 70 pays. Et elle n’est pas encore arrivée à destination.

Pour gagner, vous devez repousser vos limites. Si vous ne faites que rêver et ne passez pas à l’action, rien n’arrivera.

En route vers le succès international

Comme Argon 18, plusieurs compagnies canadiennes ont réussi à croître en étant conscientes des risques inhérents au marché mondial et en se préparant à toute éventualité.

Bicyclette

Vous vous demandez quels sont les risques et quelles occasions s’offrent à vous?

  • 73% des biens et services sont exportés aux É.-U.
  • 40 G$ total des exportations canadiennes annuelles aux É.-U.
  • Chine: de nouveaux secteurs comme celui des énergies renouvelables

Les 10 principaux risques pour les entreprises canadiennes à l’étranger

Packaging
  1. Forteresse Amérique 
  2. Immobilisme politique aux Etats-Unis 
  3. Protectionnisme mondial 
  4. Brexit mouvementé 
  5. Cyberattaque contre une importante entité publique ou privée 
  6. Conflit sur la péninsule coréenne 
  7. Défaut de paiement quasi souverain 
  8. Terrorisme 2.0 
  9. Guerre entre États 
  10. Crise du crédit ou crise financière en Chine

Les 10 grands risques mondiaux pour les entreprises canadiennes

Certains risques préoccupent les exportateurs, et évoluent au fil du temps. Ce rapport présentent les 10 principaux risques économiques, sociaux et politiques qui guettent les entreprises canadiennes.

Certains risques préoccupent les exportateurs, et évoluent au fil du temps. Ce rapport présente les 10 principaux risques économiques, sociaux et politiques qui guettent les entreprises canadiennes.